AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Ces membres attendent un compagnon de voyage bien attentionné pour vivre une grande aventure!

___ • Akugi


Les recherches de la poképolice de Aiste sont tournées vers les chercheurs de gènes, un groupe de scientifique sans éthique ni morale volant les pokémons des dresseurs et coordinateurs. Voici les informations recueillies, soyez vigilant.

5 chercheurs de gènes recherchés

.

• Zacchary •

.

.


Partagez | 
 

 ❝ the primadonna life, the rise and fall ♦ callie

Aller en bas 
AuteurMessage
Callisto Meyer
Au fil des îles
Au fil des îles
avatar

Masculin
Messages : 32
EXP : 140
Date d'inscription : 08/11/2014
Quelle est ton île? : Nolia

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: ❝ the primadonna life, the rise and fall ♦ callie   Dim 28 Fév - 1:38



Nom: Meyer
Prénom: Callisto
Age: Vingt-et-un
Sexe: Mâle
Groupe: Aistien -Scientifique-
Types favoris : Eau et Feu
Île de départ: Nolia



Caractère:
Callisto n'est pas le genre de personne qui laisse une bonne première impression. Généralement, il faut le voir quatre-cinq fois avant de se dire qu'il n'est peut-être pas si horripilant qu'il le paraît.

La première fois, il est toujours un peu taquin voir carrément lourd. Il n'est pas subtile, rentre dans les gens et s'avère un peu trop tactile pour quelqu'un qui vous connaît depuis.. Une minute montre en main. Callie n'hésitera pas à vous embêter le plus possible dans un minimum de temps donné pour tirer le plus de réactions de votre part, juste histoire de vous juger comme le gros manant qu'il est. D'ailleurs, il ne fera jamais l'effort de retenir votre nom, du moins il fera comme si c'était le cas en vous affabulant d'un surnom stupide et en s'y collant soigneusement jusqu'à vous rendre chèvre.

Si certains peuvent penser que le brun les déteste à se jouer d'eux avec tant d'ardeur, c'est bien souvent le contraire. Le scientifique aime les gens, un peu trop pour quelqu'un d'aussi peu doué en relations sociales. Il s'adoucit avec le temps, sauf pour ceux dont il ne se lasse pas des réactions à chaque petit acte farceur. Et dans un soucis de toujours être le favori problématique, Callie quitte rarement ses ritcus moqueurs et son air suffisant. Et ce, même s'il est sensible à la moindre mauvaise blague qui le fera pouffer de façon disgracieuse et lui arrachera un sourire honnête qu'il tentera de cacher derrière le dos de sa main.

Callie fait parti de ces gens qui se boostent naturellement. Il ne tourne pas autour du pot quand il a une tâche à remplir et ne se voit jamais déprimer en passant devant un miroir. Au contraire, le jeune adulte est un narcissique pur et dur. Se pomponner et faire du shopping pour se mettre en valeur est une nécessité chez lui qu'il se doit de combler autant que possible. Même un samedi soir devant la télé avec un bol de glace nappé de chocolat et recouvert de chantilly, monsieur sera bien habillé pour son simple plaisir.

Quand on s'intéresse à son métier et son caractère scientifique, l'on peut vite être déçu. Callisto a juste les connaissances de base, et les autres, ces viles nouveautés qu'il tente en vain d'assimiler, se retrouvent bien souvent scribouiller sur des post-it pour décorer les murs de son bureau. Et malgré son travail qui fait dans la logique, notre demoiseau a un faible pour les théories les plus bêtes auxquelles il prendra un jour de repos pour tenter de les crédibiliser en cherchant des arguments.

Outre son caractère très léger, l'on peut parler de Callie comme de quelqu'un d'ambitieux qui ne sait pas voir ses projets à la baisse. Autant acheminer quelque chose jusqu'au bout, voir grand ! Quand on a les moyens, les capacités et le temps, pourquoi se contenter de simples expériences ? Révolutionnaire à deux sous, il faut s’estimer heureux que le demoiseau ai une obsession trop poussée vers autrui pour ne pas avoir sombré chez les chercheurs de gènes pour satisfaire sa soif de pouvoir, canalisée par son quotidien.


Apparence :
Vous l'aurez compris : Callie s'aime et mise souvent sur son physique qui se résume à un mètre soixante-cinq de peau laiteuse qui bronze aisément, si des précautions ont été prises avant. Il n'est pas bien grand et ne le vit pas toujours bien comme en témoignent ses multiples chaussures et bottines rehaussées de talonnettes. Cette petitesse explique aussi pourquoi il martyrise sa chevelure brune naturellement bouclée en un gros amas de pointes fourchues : la guerre des centimètres.

Outre cette maltraitance capillaire, sa salle de bain est remplie de produits de beauté et vous ne trouverez pas un seul shampoing « viril » à l'odeur chimique. Non, Callie aime les produits qui sentent les fleurs, les fruits, assez doux et fort pour coller sa tignasse dans le nez de quelqu'un et le presser de lui faire un compliment. Il se peut aussi qu'il possède nettement plus d'eye-liner et de poudre de secours dans ses poches que n'importe quelle demoiselle de l'Archipel, il ne s'en sent pas dévirilisé pour autant. Au contraire ! Il peut venir à la rescousse de donzelles démaquillées en détresse, si c'est pas beau ça.

Si on déshabille notre gaillard.. Ou qu'on le met en caleçon pour le jeune public, on verra que malgré tout son amour pour lui-même, le scientifique n'est pas un mannequin, loin de là. Des poignées d'amour et un petit ventre pendent gracieusement de son torse et enveloppe l'élastique de son caleçon, ses cuisses sont dodues et monsieur ne se rase pas et ça se voit. Surtout poilu des jambes et sur le nombril, il ne voit pas l'intérêt de consacrer du temps à l'annihilation de ce qu'il qualifiera de « soyeux duvet ». Ceci dit, il s'épile les sourcils toutes les deux semaines car ce n'est pas un fana du mono.

Question visage, malgré des traits masculins, il est rond et possède de bonnes joues. Ses yeux sont légèrement en amandes et ses pupilles foncées avec une pointe de dorée visible que si l'on daigne se rapprocher. Il affirme souvent son regard d'une large paire de lunettes pour le côté hipster mais elles ne sont pas à sa vue, si bien qu'il est un vrai danger quand ces dernières sont vissées sur son nez. Pour en terminer de ce côté, monsieur sourit tellement que ses joues sont marquées de fossettes qui se dessinent à chaque fois que le brun est amusé.

Et si nous dénions désormais le rhabiller, sa garde robe vous semblera limitée. Il affectionne les tons chauds et le marron tout particulièrement, et n'hésitera pas à en mettre un peu trop. Jeans ou pantalons en toiles, peu importe, ça doit coller et avoir un ourlet qui surplombe l'os de la cheville. Tennis, derbies et bottines feront l'affaire pour le chausser. Callie aime ce qui est ample mais chic, à l'image de son fidèle poncho qu'il met surtout parce que ça bouge comme une cape quoi. Si c'est pas trop cool comme détail mode. Et les bijoux ? Pendants pour les colliers, écarteurs et autres joyeusetés pour les oreilles.


Histoire:
Tout commence dans un Pawn Shop qui s'était vu, par amour des jeux de mots et du Vivaldaim qui traînait dans l'arrière boutique : Fawn Shop. La petite boutique de prêteur sur gages se trouvait, et se trouve toujours, dans la ville de Rosalia à Johto. A sa tête : Clyde Meyer, grand-père du futur petit Callie. Clyde, c'est cet homme à qui tout le monde dans la ville aime arracher un brin de conversation. Monsieur est poli, monsieur sait beaucoup de choses et monsieur aime les mythes qu'il considère comme une réelle religion. Il prie chaque matin l'oiseau de la Tour Cendrée et si jamais il est de passage au Bois aux Chênes, il s'arrête devant l'autel pour saluer son gardien.

Autant dire qu'il tira une sacrée tête quand son fils revint de voyage tout juste âgé de la vingtaine, un enfant dans les bras. Abel était parti à Kalos poursuivre ses rêves de gloire et de romans à publier dans la région si prestigieuse mais s'était amouraché d'une demoiselle avec qui il n'avait pas assez en commun pour construire une vie à deux. Ça ne les empêcha pas de se bercer d'illusions au creux de l'oreiller et de s'aimer. Ils se séparèrent le temps que l'écrivain traverse la région pour remplir les pages blanches qui chaque jour le narguait, et son périple ne fut pas interrompu pendant six mois. Un matin il reçut l'appel de la demoiselle, lui priant de la rejoindre dans une petite bourgade. Madame était enceinte, elle n'en voulait pas, ne se voyait pas mère mais ne pouvait plus rien faire.

Il l'accompagna jusqu'à la naissance et dès que l'enfant eu un an, il le ramena à Rosalia.  

Clyde eu du mal, au départ. Il était en colère contre son fils, contre son amante, contre son petit-fils. Puis il déplorait son fils qui n'aurait pas de femme, cette femme sans enfant et cet enfant sans mère. Il aida malgré tout Abel à élever le petiot qui restait bien souvent avec lui à la boutique. Abel avait toujours ses rêves d'écriture en tête et partait parfois du matin jusqu'au coucher du soleil pour écrire, laissant derrière lui son père et son fils.

Malgré tout ça, Callie n'eut pas de problèmes particuliers. Au contraire, il évoluait plutôt bien au sein de la boutique. Curieux comme tout, être entouré d'objets divers et variés aux histoires et origines dignes des histoires que son père aurait aimé écrire, il était repu. Bon, il y avait peut-être un tout petit soucis niveau divergence d'opinion religieuse avec le senior, mais ils arrivaient à faire avec. Jusqu'à ce que le jeune enfant s'intéresse de trop près aux sciences pour remettre en cause le monde auquel son grand-père croyait dur comme fer. Le business de prêteur sur gages d'ordinaire si calme tomba bien vite dans le brouhaha incessants des disputes entre Meyer junior et Meyer senior.

Quand Callisto eu la dizaine, son père s'excusa de ses absences avec un pokémon : un Sonistrelle nommé Sinnamon, fils de son propre dragon et compagnon à Kalos. Sinnamon était comme son nouveau dresseur, pas très désiré et vite délaissé par la figure paternel. Alors ils trouvaient l'un dans l'autre une compagnie nouvelle qui apaisait la moindre plaie que ce manque aurait pu provoquer. Le petit pokémon était aussi une raison d'éviter les confrontations avec le grand-père. Callie et Sin n'étaient pas des fanatiques des combats. Absolument pas même. Callie préférait continuer à parfaire ses connaissances pendant que Sin se complaisait à dorer au soleil.

A l'adolescence, Callisto laissa tomber légèrement ses bouquins pour s'intéresser aux autres et à sa nouvelle fascination : lui. La puberté était une vile hérétique mais une fois passée, Callie s'était amouraché de sa propre personne. Plus d'une fois, il se retrouvait fasciné par son reflet et n'hésitait pas à éprouver la même adoration qu'il avait pour lui, pour les autres. Le brun n'était pas avare de compliments bien qu'il se montrait souvent taquin. Il gênait beaucoup mais le vivait bien.

Les années passèrent gentiment, même si le père était officiellement rayé du tableau après un dernier cadeau et que les conversations avec le grand-père n'étaient plus si légères. Accompagné de Sinnamon et de Spéculoos le Trousselin, le « dresseur » par défaut s'en alla devenir un assistant de Mr Pokémon puis du Professeur de la Région. Cette formation ne le destinant en rien à reprendre le Pawn Shop, à la fin, il décida qu'il n'avait plus rien à faire à Johto. Comme les adieux n'étaient pas son fort, il ne laissa qu'un post-it avec une promesse de se revoir derrière lui. Direction Aiste pour devenir le scientifique qu'il se devait de devenir. Puis les interactions avec les nouveaux dresseurs étaient un plus à ne pas négliger, qui l'amusait d'avance.



Voudras tu des pokémons joueur? : Yup o/
Combien de fois par semaine pourra tu te connecter? : me rappelez pas mon manque de vie /pan
Comment as tu trouvé le forum? : je vous regarde dormir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nao Azalé
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Messages : 9
EXP : 0
Date d'inscription : 28/02/2016

MessageSujet: Re: ❝ the primadonna life, the rise and fall ♦ callie   Dim 28 Fév - 12:20

J'adore ton perso! :D Il est trop bien ! Mais je te l'ai déjà dit mais fu coup je te l'écris :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safran Salzard
Entouré de ses compagnons
Entouré de ses compagnons
avatar

Messages : 439
EXP : 2355
Date d'inscription : 11/02/2014

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: ❝ the primadonna life, the rise and fall ♦ callie   Dim 28 Fév - 23:57

Mo ho ho! Je suis mitigée, Callie est à la fois mode "lolilol, leplubo c moa", d'un autre... GEEZ! DONNEZ UN CALIN A CE BUBBY! Bref!

Re-Bienvenue à toi! N'oublie pas de passer demander ta t-card, faire la fiche de suivi de tes pokémon, et ton carnet d'adresses!

Voili voilou pour les formalités!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ❝ the primadonna life, the rise and fall ♦ callie   

Revenir en haut Aller en bas
 
❝ the primadonna life, the rise and fall ♦ callie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» moon min seok ≈ we all rise and fall.
» RISE AND FALL ☩ forum rpg
» keira r. kerrigan + rise and fall.
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The world around Aiste :: Grimoire & Détente :: Recueil de visages-
Sauter vers: