AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Ces membres attendent un compagnon de voyage bien attentionné pour vivre une grande aventure!

___ • Akugi


Les recherches de la poképolice de Aiste sont tournées vers les chercheurs de gènes, un groupe de scientifique sans éthique ni morale volant les pokémons des dresseurs et coordinateurs. Voici les informations recueillies, soyez vigilant.

5 chercheurs de gènes recherchés

.

• Zacchary •

.

.


Partagez | 
 

 Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zacchary
La science sans limites
La science sans limites
avatar

Messages : 130
EXP : 1115
Date d'inscription : 15/08/2014

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   Dim 3 Mai - 20:25





« Un désastre ne vient jamais seul »



Après ses longues pérégrinations dans le Bois d'Automne, Zacchary avait décidé qu'il était temps pour lui de prendre le temps de se reposer.
Il était comme qui dirait, passablement énervé par la tournure qu'avait prit les événements, tout semblait capoter autour de lui. Tout d'abord, le vol avorté du pokemon d'Oka, le combat contre ce sale coordinateur (A mettre ici une ellipse, parce que je connais pas le déroulement, mais je suis presque sûre de ma défaire imminente), et aussi le vol des œufs à la pension avec ses idiots de collègues...
Zacchary n'était pas un être associable, bien au contraire, il pouvait même se montrer très sympathique selon son humeur, cependant, il était facilement sur les nerfs ces temps-ci, un peu comme une femme enceinte en fait. Aussi, après avoir fait une place considérable dans son équipe en relayant la plupart de ses pokemons dans le PC, il avait décidé de faire une petite cure de tranquillité. Au diable les chercheurs de gènes pour l'instant, il ne les avait rejoint que par intérêt personnel, peu lui importait donc de les satisfaire ou pas. Et peu lui importait si Icendo décidait de se la jouer vieille marâtre acariâtre. Il n'avait plus envie de jouer les fidèles larbins, cette histoire l'ennuyait déjà... En revanche, il se gardait bien de remettre sa démission pour l'instant. Il n'était pas dans les petits secrets du boss, mais en attendant, il savait que celui-ci avait de grands plans pour Aiste, et le problème, c'est qu'il lui était désormais impossible de quitter l'Archipel. Autant rester du côté de ceux qu'il considérait comment étant les potentiels futur vainqueur, que de celui de ceux qui allaient se faire balayer... Il lui fallait uniquement rester sur ses gardes et attendre que les choses se calment. Si elles se calmaient un jour, bien entendu.

Il était donc là, au milieu du Bois d'Automne, un nouveau pokemon dans une pokéball (oui, Zac est censé être là pour une capture, mais duh, je l'ai pas encore écrite), et Fanchon, sa Mimigal à ses côtés aussi. Il ne faisait pas encore nuit, mais le jour n'était plus présent pour longtemps. Le chercheur hésita à passer la nuit en forêt ou bien à tenter de passer la nuit à Bourg Bépine ou Airable, mais rester en ville n'était pas très prudent, surtout que récemment, il avait compris que la police faisait quelques progrès et avait placardé quelques affiches à leur effigie. Il en faisait partit, et alors qu'il se plaignait qu'il n'était pas très ressemblant, il compris que ça l'était assez pour qu'on le reconnaisse.
Ainsi, après une longue reflexion, il jugea que pour cette fois, il serait plus prudent de rester là, en pleine forêt. A l'occasion, il pourrait peut être voler les starters des jeunes dresseurs venant de Bourg Bépine étant donné que ces derniers étaient certainement très inexpérimentés... Il fallait juste éviter de se faire chopper par la championne d'arène qui passait par là pour faire le voyage entre son arène et son laboratoire, mais sinon, c'était un plan parfait !
Enfin, ça, c'était ce qu'il avait prévu pour sa routine. Une routine normale et monotone avant de rentrer à Fort de Bruine à cirer les pompes du vieil Icendo pour peut être avoir une promotion... Plus il y pensait, plus ça le dégoûtait d'avoir rejoint les rangs des chercheurs, il aurait dut s'en douter, volage comme il était, c'était un miracle qu'il ait tenu aussi longtemps sans se poser de question sur son destin. Pourtant, le sort avait décidé d'être tout autre.
Quelques secousses, d'abord légère commencèrent à secouer la terre. Il ne s'en formalisa pas outre mesure, c'était désormais monnaie courante d'avoir quelques tremblements sur l'archipel d'Aiste. Il inculpait pour ça la dérive des îles et les plans de son boss, mais sans plus, c'était normal. En revanche, le martèlement de sabots l'était beaucoup moins, et avant qu'il ne puisse réagir, un troupeau de Vivaldaims et d'Haydaims fusèrent sur lui.
S'il avait eut le temps de réfléchir, il aurait put finalement trouvé ça normal, ces créatures étaient nombreuses dans le Bois d'Automne, et les pokemons étaient les premiers à s'inquiéter des changements s'opérant à Aiste, mais sur le coup, la seule réaction qui lui vint en tête fut de crier. Purement et simplement. Zacchary n'était pas du genre peureux. C'était une diva, certes, mais lorsqu'il fallait faire les choses, il était capable du pire comme du meilleur, mais pas d'entre les deux. Aussi, le fait de rester paralysé devant la horde qui se jetait sur lui le surprit quelque peu, mais de toutes façons, à part se jeter par terre, il ne pouvait rien faire de plus.

C'était fou à quel point ces animaux, pourtant réputé gracieux et majestueux, pouvaient faire preuve d'autant de furie à s'enfuir vers un autre point de la forêt, ou peut être même sur une des villes de Saule... Bref, peu importait, pendant un instant, Zac réussit à éviter les sabots des cervidés, il tenta même de ramper pour se dégager du chemin, mais son espoir s'évanouit bien vite, à la manière de sa conscience en fait.

Lorsqu'il se réveilla, il ne sut jamais vraiment ce qu'il s'était passé, ni comment il s'était retrouvé plus profondément dans la forêt, en face d'un Absol le toisant de toute sa hauteur. Il ne put que spéculer qu'on l'avait piétiné, et que c'était pour ça qu'il avait mal partout, et que par un coup du sort – quel facétie – un pokemon l'avait sauvé in extrémis. Dans tous les cas, alors qu'il reprenait peu à peu conscience de sa condition, et que la douleur l'envahissait, lui rappelant qu'il était encore en vie, il se redressa lentement pour jauger le pokemon désastre, se tenant les côtés et s'appuyant sur son bras gauche. Comme il n'avait rien à dire, il ne dit rien. Il se contenta d'observer le pokemon immaculé alors que le vent balaya la clairière où il se trouvait.
La lune était déjà haute dans le ciel, signe qu'il avait tout de même passé pas mal de temps à dormir. Finalement, il finit par inspirer douloureusement avant de déclarer à mi-voix.

-C'est toi qui m'a sauvé ?

Il souffla doucement et tenta de s'installer plus confortablement avant de jeter un regard à sa ceinture et de constater qu'il avait toujours ses pokéball. Après avoir relayé sa première équipe dans le PC, il ne se serait pas pardonné d'avoir perdu les deux autres. Ceci fait, il se focalisa à nouveau sur l'Absol, curieux de son comportement. Depuis qu'il était arrivé sur Aiste, il n'aurait jamais crut que quelqu'un essaierait de l'aider ou de le sauver – et c'était normal en soi -.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Please, I'm fabulous~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuuma Absol
Petit animal
Petit animal
avatar

Messages : 14
EXP : 70
Date d'inscription : 31/03/2015

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   Jeu 7 Mai - 21:09

Le voyage du petit Absol à la découverte du monde et des humains se poursuivit jusqu’à ce qu’il finisse par arriver au Bois Automne. Il en avait fait du chemin pour parvenir jusqu’ici. Alors oui, pour certains, ce n’était peut-être pas grand-chose, mais pour lui, c’était déjà pas mal du tout. Il avait quand même parcourut un bon petit bout de chemin et tout seul en plus ! Et ça, il en était fier. Ce fut en explorant les lieux qu’il finit par découvrir l’emplacement d’un village. Là où habitaient pleins d’humain !

Cependant, il ne s’aventura pas plus loin, pour le moment. Le temps de trouver un point d’eau et de quoi se remplir l’estomac. Il suffisait qu’il mémorise le chemin pour pouvoir revenir plus tard, ça n’était pas sorcier. Oui, il jugea préférable d’explorer un peu plus les lieux avant, car il ne connaissait pas le Bois Automne aussi bien que le Bois Teinté.

Et Fuuma devait bien avouer qu’il s’était bien mieux débrouiller que ce qu’il ne pensait. Car il parvint à trouver de quoi manger et à boire plus rapidement qu’il ne l’avait prévu. Mais voilà, il se sentit tout d’un coup un peu fatigué. Et il éprouva de grandes difficultés à résister à la tentation du lit de feuilles aux couleurs chaleureuses et à l’aspect si confortable qui tapissait le sol du bois. C’était un peu comme si ce tapis l’appelait, comme si il invitait l’Absol à se coucher dessus. Fuuma se laissa donc tenter. Après tout, il pouvait bien faire une petite sieste.

Le Pokémon se réveilla soudainement, étreint par un mauvais pressentiment. En fait, c’était même pire que ça. Son don s’était éveillé. Cette sensation, il savait ce que c’était. Il l’avait déjà ressentit auparavant. Il se leva d’un coup et se précipita dans la direction du village, dans l’idée de prévenir ses habitants. Avec tout ça, il ne s’était même pas rendu compte qu’il avait dormi toute l’après-midi.

Il pila alors tout net en sentant le sol trembler sous ses pattes. Heureusement, la secousse était légère. Fuuma songea alors avec un soupire que pour sa mission, c’était loupé. Soudain, un cri lui fit relever la tête. Il n’hésita alors pas une seconde avant de filer dans sa direction. Si quelqu’un était en denger, il fallait qu’il aille l’aider. Il était absolument sûr et certain d’avoir entendu un cri. Autant qu’il mettrait sa patte à couper que ce n’était pas un cri de Pokémon.

Arrivé sur les lieux, il trouva d’abord la raison de ce cris. Tout un troupeau de Haydaim et de Vivaldaim visiblement affolés semblait fuir. Ce qui n’avait rien d’anormal après ce qui venait de ce passer. Cependant, l’attention de Fuuma fut rapidement attiré par autre chose. Un humain gisait au sol et il ne bougeait plus. Les autres Pokémon ne semblaient même pas remarquer la présence de l’humain, paniqués comme ils étaient. Fuuma se précipita alors aussi vite que possible vers cette personne. Il fallait qu’il la tire de là et vite. Il ne réfléchit pas et avec sa gueule, l’attrapa par le haut de sa manche avant de le tirer en reculant et aussi fort qu’il le put. Le Pokémon désastre attira l’humain suffisemment loin du passage du troupeau avant de lâcher sa manche. Mais ce qui l’inquiétait, c’était que l’humain ne bougeait toujours pas. Mais il respirait, c’était bon signe. Alors maintenant ? Que devait-il faire ?

Fuuma repensa alors à la clairière avec le tapis de feuilles ou il s’était reposer plus tôt. Il saisie alors à nouveau le jeune homme par le haut de sa manche avec l’idée de l’emmener jusque là-bas. Il réfléchirait à quoi faire ensuite une fois sur place. En marchant et à vitesse réduite, par-ce qu’il prenait un maximum de précautions tout en surveillant toutes les cinq minutes du coin de l’œil si l’humain ouvrait les yeux, il mit un bon petit moment avant d’arriver à destination La nuit s’était déjà bien installé quand il parvint à la clairrière. Fuuma lâcha une nouvelle fois la manche du jeune homme. L’endroit semblait sûr, il ne sentait pas la présence d’un quelconque Pokémon. En tout cas, à présent, il ne pouvait rien faire de plus que rester aux côtés de l’humain en attendant qu’il se réveille.

Le Pokémon désastre ne sû exactement combien de temps il s’écoula avant que le jeune homme ouvre enfin les yeux. Mais en le voyant, Fuuma se sentit grandement soulagé. D’accord, il ne le connaissait pas, mais il s’était quand même fait du soucis pour cet humain. Ce dernier l’observait sans rien dire. Le pokémon lui adressa alors quelques mots.


« Absol soool ! Sol sol absol ab sol ? » ( Enfin réveillé ! Je me suis inquiété tu sais ? )

Il ne demanda pas si ça allait, car la réponse était évidente et donc la question était stupide. De plus, un tout petit détail lui vint soudainement à l’esprit. La barrière de la langue. Sa mère adoptive lui avait expliqué que les humains ne pouvaient pas comprendre le langage des Pokémon, bien que l’inverse soit possible. Fumma remarqua bien vite que le jeune homme souffrait, mais que faire ? il ne savait pas comment on pouvait soigner un humain. En réfléchissant, il eu une idée. Une Baie Oran pourrait-elle l’aider ? Comme avec les Pokémon ? Puis le jeune homme s’adressa enfin à Fuuma, pour lui demander si c’était lui qui l’avait sauvé. Fuuma hocha la tête positivement, en accompagnant son geste de quelques mots.

« Sol. Absol soool absoool sol absol. » ( Oui. Je ne pouvais pas laisser le troupeau te piétiner sans rien faire. )

Le jeune homme ne devait sans doute rien comprendre à ce que le Pokémon disait, pourtant, Fuuma ne pouvait décidemment pas s’empêcher de lui parler, c’était naturel, chez lui. Puis, le Pokémon jeta un œil aux alentours en s’éloignant un peu du jeune homme, à la recherche du petit arbuste sur lequel il avait trouvé de quoi se nourrir plus tôt dans la journée. Avec un peu de chance, aucun autre Pokémon ne serait passé par là et comme il n’avaient pas mangé toutes les baies, il devait en rester. Il finit par le trouver rapidement et ce précipita aussitôt dans sa direction.

Arrivé devant, il se retourna vers l’humain pour s’assurer qu’il était toujours là, avant de focaliser à nouveau son attention sur l’arbuste. Il ne restait qu’une seule baie, à peine mûre. L’absol la cueillit donc délicatement dans sa gueule, avant de revenir en courant vers le jeune homme. Il posa ensuite le fruit par terre, juste devant lui et avec son museau, poussa la baie oran un peu plus dans la direction de l’humain. Content de sa trouvaille, l’absol s’assit, posant à nouveau son regard sur le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zacchary
La science sans limites
La science sans limites
avatar

Messages : 130
EXP : 1115
Date d'inscription : 15/08/2014

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   Sam 16 Mai - 14:58





« Un désastre ne vient jamais seul »



Arceus que cet Absol était bavard. Il semblait lui décrire un roman pour lui expliquer le sens de la vie.. Ou pas, en attendant, c'était le ressentit du chercheur de gène. En réalité, le pokemon désastre n'articula que quelques mots dans sa langue, mais la douleur qui lui vrillait les côtes l'empêchait d'y penser objectivement.
Il tenta de se redresser encore un peu pour s'appuyer contre une souche ou un rocher, n'importe quoi, et y parvint avec quelques difficultés. Arceus... Il n'avait qu'une envie, se retrouver dans un centre pokemon pour tenter de s'y reposer... Avant de se rappeler que sa tête était désormais placardée un peu partout et qu'il aurait du mal à trouver un endroit convenable pour se remettre de ses blessures... Il allait être couvert d'hématomes !
En attendant, l'Absol en face de lui semblait avoir une idée précise de quoi faire dans cette situation là. Remarquant son manège, Zacchary lui lança un regard perplexe et sceptique avant de soupirer en trouvant une position plus agréable. Comme il ne sentait rien craquer, il se dit qu'il n'avait rien de cassé, ce qui en soit, était une assez bonne nouvelle, même une très bonne. En attendant, et après que l'Absol ait reniflé le sol et gratté la terre à la recherche d'il ne savait quoi, il revint vers le voleur, un fruit entre les dents.
Il fit rouler la baie posée sur le sol d'un simple coup de museau, et lança un regard encourageant vers le chercheur. Zacchary reconnut une baie Oran. Comme le pokemon en face de lui avait l'air particulièrement satisfait de sa trouvaille, le voleur attrapa le fruit entre ses doigts avec beaucoup de précaution et lui lança un regard peu convaincu.

-Navré de te décevoir, ça ne marche pas comme ça pour nous...

Souffla t-il. Pourtant, et malgré ce qu'il avait dit, il croqua quand même dans le fruit. Ce qu'on disait  sur les bais Oran était vrai, elles étaient incroyablement dures, mais le goût était réellement étrange et nourrissant.
Il finit son en cas rapidement et jeta les pépins au loin. Pour faire bonne figure, il jeta un regard vers l'Absol, il ne pouvait pas l'ignorer même si la baie n'avait pas eut l'effet escompté.

-Merci pour l'effort... Ca fait plaisir.

Il était sincère, étrangement, et ça lui faisait bizarre. Ils restèrent un instant ainsi, à s'observer l'un l'autre, se jauger et se juger, puis, le chercheur commença à s'agiter. Il fouilla dans l'une de ses poches et en sortit un petit sachet dans lequel se trouvaient quelques douceurs. Il en sortit une, un petit poffin à la baie Ceriz et le tendit au pokemon désastre.
Il le lui lança et il atterrit aux pattes velues du Absol. D'un geste de tête, il l'invita à y gouter, avec un certain pincement au cœur qu'il ignora bien vite. Après tout, c'étaient les friandises qu'il donnait à Kandy et Zadig.. Avant de les remettre dans le PC...
Il balaya cette pensée d'une baffe mentale et esquissa un semblant de sourire.

-Et donc quoi ? Qu'est ce que tu fais dans cette forêt ?

Il savait que c'était inutile de poser une question, ou même de lui parler, car il lui répondrait certainement de manière incompréhensible, mais il ne pouvait supporter le silence plus longtemps, alors tant qu'à faire...


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Hrp : Ooow, je ne fais pas avance beaucoup le schmilblick, mais well, ça fait solennel je trouve :,D


Please, I'm fabulous~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuuma Absol
Petit animal
Petit animal
avatar

Messages : 14
EXP : 70
Date d'inscription : 31/03/2015

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   Mar 26 Mai - 12:09

L’absol eut une petite moue en entendant les paroles de l’homme. Ainsi, on ne pouvait pas soigner les humains comme les Pokémon simplement avec une baie. Lui qui pensait pouvoir aider, même un tout petit peu, c’était plutôt raté. Cependant, le jeune homme prit tout de même la baie. Et après l’avoir mangé, il remercia malgré tout le Pokémon désastre en disant que cela faisait plaisir. Cela rassurait un peu Fuuma, content d’avoir finalement avoir aidé un petit peu.

Par la suite, rien de bien particulier ne se passa pendant un moment ou le jeune homme et le Pokémon ne faisaient que s’observer, jusqu’à ce que le premier ne se mette à bouger. Fuuma le regarda sortir une friandise d’un sac. Friandise que l’humain tendit vers Fuuma avant de lui envoyer. Le regard du Pokémon passa de l’humain à la confiserie qui avait roulé jusqu’à ses pattes, puis à l’humain à nouveau. Et finalement, Fuuma abaissa son museau au niveau de la friandise pour croquer à l’intérieur. Puisqu’il avait été invité à y goûter par le jeune homme, il n’allait certainement pas refuser. En plus, elle avait une jolie couleur, cette friandise.

Sa petite collation terminée, Fuuma releva la tête en se passant la langue par les babine. Puis le jeune homme face à lui posa une question. Ainsi, il lui demanda ce qu’il faisait dans cette forêt. Peut-être qu’il se posait des questions par-ce que ce bois n’était pas l’habitat naturel des Absol. Fuuma n’avait pas passé beaucoup de temps ici. Oui, une journée, c’était court. Mais il n’avait croisé aucun membre de son espèce.


« Absol absol sol. Sol sol absol ab absol sol absol absol sol. » ( J’ai attéri ici par hasard. Je voyage pour chercher des humains et en apprendre plus sur eux.)

Alors oui, Fuuma savait que le jeune homme ne comprendrait bien entendu rien à sa réponse, mais il n’avait que le langage propre aux Pokémon pour répondre. Dans ces conditions, comment faire pour se faire comprendre d’un humains ? Il n’avait pas la capacité d’utiliser la télépathie comme les Pokémon psy. Cependant, ce n’était pas pour autant qu’il voulait en être un. Il était fier d’être un Absol. Et si il n’avait pas la télépathie, il avait un don tout aussi génial.

Même si cette capacité ne lui permettait pas de se faire comprendre des humains.

Le petit Absol pensa soudainement à quelque chose. Cet humain avait-il des compagnons Pokémon ? ce n’était que maintenant que Fuuma se posait la question. Et en y réfléchissant un tant soit peu, il se dit que cela lui paraissait plus que probable. Certes il ne savait rien sur les humains ou presque, mais de son humble avis, ceux-ci ne se serait jamais aventurer dans un lieu comme celui-ci sans Pokémon pour le défendre en cas d’attaque d’un Pokémon sauvage. Sauf que quand il l’avait trouvé, il était seul. Et il ne pensait pas qu’un évantuel compagnon se serait enfuit en laissant son dresseur, même face à ce troupeau de Haydaim et de Vivaldaim.

Alors, ses yeux rubis tombèrent sur les petites sphères rouges et blanches que les humains appelaient Poké Balls. Des « Balles mangeuses de Pokémon » selon sa mère adoptive. Fuuma pencha la tête sur le côté, les fixant toujours avec un regard curieux. Oui, il savait que les humains s’en servaient pour enfermé ou faire sortir leur Pokémon à volonté. Mais il n’avait jamais vu ce phénomène de ses propres yeux. Et le petit Pokémon était bien curieux de savoir comment ça marchait. Comment l’un de ses congénaires pouvait tenir là-dedans ? Est-ce qu’on ne s’y sentait pas un peu à l’étroit ? Et puis en plus, si il pouvait rencontrer le Pokémon d’un dresseur, il pourrait en savoir plus sur les humains en discutant avec lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zacchary
La science sans limites
La science sans limites
avatar

Messages : 130
EXP : 1115
Date d'inscription : 15/08/2014

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   Sam 6 Juin - 22:05

Encore une fois, le Absol prit la parole, à croire qu'il comprenait réellement et parfaitement ce que lui disait le voleur... Malheureusement, ce n'était pas réciproque, et Zacchary eut tôt fait de se désintéresser de ce que pouvait bien dire le pokemon. Il aurait put lui raconter qu'il était l'envoyé d'Arceus pour le ramener sur le droit chemin qu'il en aurait baillé d'ennui... Malpoli !
Le silence se réinstalla donc. Qu'avait-il crut ? Qu'à force d'écouter la majestueuse créature lui répéter « Absol absol », il aurait finit par comprendre ? Loupé. Et il ne voulait pas se risquer à lui poser une nouvelle question, ne pas comprendre ce qu'on lui disait était aussi frustrant que savoir que toutes ses interrogations resteraient en suspens. Pour faire bonne figure, il tenta de s'installer plus confortablement, mais manque de chance, une vive douleur lui vrilla le flanc, le dissuadant de tenter à nouveau de bouger. Il constata avec amertume qu'il était bloqué là, avec un pokemon qu'il ne comprenait pas... Grâce !
Ce fut alors que, perdu dans ses profondes pensées ô combien futiles, qu'il sentit un regard brûlant posé sur lui. Hésitant, il tourna la tête vers ce pokemon qui ne semblait pas captiver par lui, mais plutôt par ce qu'il transportait à sa ceinture. Il pouvait facilement discerner la curiosité dans le regard d'un absol, et lorsque celui-ci pencha la tête sur le côté, il esquissa un sourire. Un gloussement eut était de trop, il ne voulait pas prendre le risque d'agiter son ventre sous peine de le voir gémir.
Ainsi, il laissa faire le pokemon qui semblait vouloir se rapprocher sans réellement oser le faire, avant d'esquisser un geste et d'attraper la pokéball de Fanchon. L'autre était celle d'un Tortipouss qui l'avait déjà sauvé un peu plus tôt lors de son expédition dans le bois d'Automne.

-Ca t'intéresse ? Lui souffla t-il en lui présentant l'objet devant le nez. Tu te demandes comment ça fonctionne ?

Il fit tourner l'objet entre ses mains pendant un instant avant d'appuyer sur le bouton central une première fois pour l'agrandir, et une deuxième fois pour l'ouvrir et en faire sortir sa Mimigal.
Fanchon, surexcitée car elle avait entendu du grabuge et avait crut son dresseur mort, n'avait pas eut la force de sortir seule de la sphère. Elle émit un couinement aigüe lorsqu'elle vit Zac mal en point, mais en produit un autre plus fort encore lorsqu'elle croisa l'absol.
Habituée à des pokemons plus grand qu'elle, mais pas trop, et aux humains, voir un quadrupède de cette taille le surprit, aussi,  et légère comme une plume, elle se hissa sur l'épaule de son dresseur pour toiser celui qu'elle avait entendu parler un peu plus tôt avec Zacchary... Même si ce dernier n'avait rien compris.
Elle le fixa un instant curieuse, puis prit la parole à l'aide de quelques sifflements caractéristique des arachnides de son espèce.

-Je suis Fanchon, commença t-elle poliment. Et lui c'est Zacchary, mon dresseur, déclara t-elle en désignant le chercheur de gène. Tu es grand, qu'est ce que tu es ?

Finit-elle par demander, ingénue. De son côté, comprenant vaguement la situation, le voleur émit un soupir agacé, mais laissa les deux créatures ensemble. Après tout, qu'il y en ait au moins une qui puisse se sociabiliser...
____________________
[Hrp : Adieu code de fiche... J'ai pas envie de t'utiliser... Et désolée pour le temps de réponse et le peu d'avancement, mais well, on peut pas juste faire "Yolo! Je te capture et on the route encore!" :,D]


Please, I'm fabulous~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuuma Absol
Petit animal
Petit animal
avatar

Messages : 14
EXP : 70
Date d'inscription : 31/03/2015

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   Ven 19 Juin - 18:45

Fuuma hocha la tête de façon positive. Deux fois, une pour chaque question de l’humain qui avait comprit ce qu’il voulait. Le Pokémon regarda faire le jeune homme avec la plus grande attention.

D’une simple pression sur un petit bouton central, la Poké Ball s’agrandit. Puis, l’absol suivit des yeux le rayon lumineux qui jaillit de la balle rouge et blanche suite à une deuxième pression sur le bouton. Le faisceau prit alors la forme d’une silhouette de Pokémon. Alors, la lumière se dissipa enfin, laissant apparaître un petit Pokémon ressemblant à une araignée vertes. Elle avait trois paires de pattes et de drôles de dessins sur son abdomen qui ressemblaient à une bouche et deux yeux. Fuuma réfléchit rapidement pour retrouver le nom de son espèce. C’était une Mini… Non. Une Mimigale. Voilà, oui, c’était ça.

Donc, c’était de cette manière que cela marchait, une Poké Ball. Et cela devait fonctionner ainsi pour tous les Pokémon, quelque soit leur taille et leur poid, c’était juste incroyable ! Donc, cela voulait sans doute dire que si Fuuma se faisait toucher par la lumière de l’un de ses objets, elle l’entraînerait aussi à l’intérieur. Et en parlant de cela, il restait un dernier mystère à résoudre pour Fuuma. A quoi cela ressemblait de dedans ? En même temps, il n’était pas vraiment certain de vouloir savoir. Rentrer dans l’une de ses Balls, cela lui faisait un petit peu peur quand même. En même temps, en regardant la petite Mimigale, il se dit que cela ne devait pas être si terrible, finalement.

Sortant de ses pensées, le Pokémon désastre reporta son attention sur la Mimigale quand celle-ci s’adressa à lui, perché sur l’épaule de son dresseur. Elle commença donc par se présenter, avant d’en faire de même pour l’humain qu’elle accompagnait. Ensuite, elle interrogea Fuuma sur ce qu’il était.


« Enchanté Fanchon, moi, c’est Fuuma ! Et je suis un Absol. »

Fuuma avait répondu de façon enthousiaste. Trop content de pouvoir discuter avec sa nouvelle connaissance, il n’avait pas prêté attention au soupir du dresseur de celle-ci. Et ce fut après une petite pause qu’il ajouta, songeur.

« Alors, tu dois sûrement avoir appris quelques trucs sur les humains pendant ton voyage avec Zacchary. J’imagine que cette vie doit être bien différente de celle d’un Pokémon sauvage. »

Le regard de Fuuma passa de Fanchon à Zacchary. Le Pokémon commençait sérieusement à se demander si il pourrait l’accompagner, lui aussi. Si Arceus avait fait en sorte que leur chemin se croise, c’était qu’il y avait certainement une bonne raison… Non ? A nouveau, Fuuma reporta son attention sur la Mimigale.

« Dis, Fanchon, tu crois que Zacchary voudrait bien de moi comme Pokémon ? »

Après, même si Zacchary l’acceptait dans son équipe, il restait encore le petit problème de la Poké Ball. Enfin, si ce n’était que ça… Après tout, Trouver et voyager aux côtés d’un dresseur était ce qu’il avait souhaiter alors, il devait saisir sa chance maintenant. Ce n’était pas une Poké Ball qui allait le faire reculer, parole d’Absol.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zacchary
La science sans limites
La science sans limites
avatar

Messages : 130
EXP : 1115
Date d'inscription : 15/08/2014

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   Mer 5 Aoû - 23:31

Si Zacchary ne se sentait pas d'humeur loquace et n'appréciait pas forcément d'avoir à discuter avec un pokemon qu'il ne comprenait pas, Fanche, elle, était ravie de trouver quelqu'un à qui parler après s'être retrouvée seule alors que son dresseur avait laissé ses autres pokemon au PC.
Elle écouta donc attentivement les explications du pokemon qui se nommait Fuuma. Elle se demanda bien qui lui avait donné ce nom, car elle n'en avait pas eu jusqu'à ce que Zacchary la nomme. Elle fit mine de comprendre ce qu'il lui disait, bien qu'elle n'ait eut aucune idée de ce qu'était un Absol avant de le voir lui.
Apparemment, le plaisir de rencontrer un autre congénère pokemon était réciproque, et malgré l'odieux comportement du voleur, Fuuma ne prit pas la fuite et continua à s'intéresser au curieux duo.

« Alors, tu dois sûrement avoir appris quelques trucs sur les humains pendant ton voyage avec Zacchary. J’imagine que cette vie doit être bien différente de celle d’un Pokémon sauvage. »

« Un peu, oui... » Souffla t-elle sans être certaine que sa réponse soit complètement convenable. Elle n'avait pas appris grand chose de plus depuis qu'elle voyageait avec son dresseur, mais oui, la vie était sensiblement différente qu'à l'état sauvage. Notamment pour la nourriture qui venait toute seule en fait... Et aussi pour l'équipe de pokemon qui était censé accompagner le dresseur... Quoique, comme mentionné plus haut, Zacchary avait dut relâcher l'un d'eux, et avait placé les autres dans une boîte PC.
Le concerné nota d'ailleurs le regard de l'absol sur lui et le lui rendit sans ciller, comme s'il lui demandait un peu dédaigneux ce qu'il lui voulait à le regarder comme ça, un peu sur la défensif quoi... Heureusement, Fuuma ne sembla pas relever ce détail et reporta son attention sur la Mimigal.

« Dis, Fanchon, tu crois que Zacchary voudrait bien de moi comme Pokémon ? »

Si Fanchon avait été un autre pokemon, comme Zadig le Mime Jr. Par exemple, elle aurait certainement éclaté de rire à l'idée qu'un pokemon sauvage veuille rejoindre l'équipe d'un si piètre dresseur, mais comme elle était elle, l'idée lui parut être la meilleure du monde.
Preuve de son enthousiasme, elle sauta littéralement de joie sous l'oeil sceptique du voleur.

« Ca serait génial ! » Siffla t-elle avant de poser ses yeux sur le chercheur de gène. « Il faudrait juste... Lui faire comprendre. » Elle s'agita un instant avant de monter à un arbre et de se surprendre à l'une de ses branches grâce à sécrétion. « J'ai une idée, ne t'inquiète pas ! ». Et elle commença à tisser. Avec ferveur et vivacité, elle s'élançait entre les branches pour accomplir son œuvre.
Surpris, Zacchary se redressant en grimaçant de douleur pour mieux observer ce que son pokemon faisait.

-Mais qu'est ce que... Souffla t-il alors qu'il voyait la toile prendre forme.

Fanchon avait appris l'alphabet humain en voyageant avec son dresseuse, sa curiosité avait finit par payer. Avec précaution, elle avait tissé en grand un « Fuuma » pour le montrer à son dresseur et lui faire comprendre qu'il s'agissait ici du nom de l'Absol. Evidemment, Zacchary ne comprit pas immédiatement, et ne fit le lien que lorsque la Mimigal sauta au sol, se précipita sur lui pour faire rouler au sol une des pokéballs qu'il avait à sa ceinture, et la faire rouler jusqu'aux pattes de l'Absol. Là, elle se posta fièrement à ses côtés, attendant une réaction.
Tout d'abord, le chercheur de gène fronça les sourcils, puis, il se rassit convenablement en grimaçant pour rattraper la pokéball. Il joua un instant avec sans lâcher l'Absol des yeux.

-Ne me dis pas que... C'est ton nom, Fuuma ?

Sceptique ? A peine, mais si c'était le cas, c'était fascinant ! Les relations entre pokemons, les relations en générales, c'était ce qu'il étudiait, et si les deux pokemons avaient communiqué de cette manière, c'était tout bonnement fascinant... Sans compter le fait que Fanchon savait écrire. Ses yeux s'illuminèrent alors d'un éclat curieux, et il perdit son expression dédaigneuse pour présenter la pokéball à l'Absol.

-Si je comprends bien, tu veux nous rejoindre ?

Lui demanda t-il, désormais certain qu'une communication pouvait s'établir entre eux. Il appuya sur le bouton central de la sphère pour la faire grossir, laissant le choix à Fuuma de le rejoindre, ou pas.
_____________
[Hrp : Geez... Je suis désolée du temps que ça a mit, pardooon D:]


Please, I'm fabulous~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuuma Absol
Petit animal
Petit animal
avatar

Messages : 14
EXP : 70
Date d'inscription : 31/03/2015

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   Mar 11 Aoû - 13:17

L’idée qu’un Pokémon sauvage veuille rejoindre un dresseur pouvait peut-être paraître étrange, même sogrenu. Enfin, cela dépendait du point de vu. Prenez Fuuma, par exemple. Lui ne trouvait pas ça bizarre du tout et était tout à fait prêt à troquer sa vie de Pokémon sauvage contre celle d’un Pokémon domestique. Lui qui appréciait la compagnie humaine, ainsi que celle des autres Pokémon, évidemment.

Et à en juger par sa réaction, Fanchon ne trouvait visiblement pas la proposition de Fuuma étrange non plus. Au contraire, elle semblait beaucoup lui plaire. Mais comme celle-ci le soulignait, le tout maintenant, c’était de pouvoir faire passer le message à Zacchary. Oui mais voilà, de quelle manière ? Alors que l’Absol réflèchissait à la façon dont il pourrait s’y prendre, Fanchon elle, semblait avoir une solution au problème.

Intrigué, Fuuma l’observa se diriger vers un arbre et se suspendre à une branche à l’aide de sa sécrétion. Comme la Mimigal avait prit les choses en main et lui avait dit de ne pas s’inquièter, Fuuma se contenta d’attendre tout en essayant de comprendre comment Fanchon comptait communiquer avec son dresseur. Avec sa toile, elle tissait des… Sortes de symboles, étranges aux yeux du petit Pokémon désastre. L’Absol pencha la tête sur le côté. Il lui semblait déjà avoir vu ces symboles quelque part…

Il observa le travail de Fanchon avec attention. Cela lui rappelait ces drôles de marques qu’il avait eu l’occasion de voir sur des panneaux de bois. Il avait vu l’un des panneaux en question dans la forêt ou il avait grandit, mais il y en avait d’autres dans différents endroits. D’après ce qu’il avait entendu, cela servait à guidés les humains. Là, le déclique se fit dans sa petite tête d’Absol. Fanchon se servait de ces symboles pour expliquer quelque chose à son dresseur.

Oh, c’était vraiment impressionnant ! Et très instructif , aussi. Fuuma se demanda alors si c’était Zacchary qui avait apprit ça à son Pokémon. Et puis, il aurait bien voulu demander à la Mimigal la signification de ces symboles. Il ne le savait pas encore, mais le Pokémon ténèbres aurait bientôt la réponse à sa dernière question. Quittant sa contemplation, son regard glissa jusqu’à la Poké Ball qui avait roulé jusqu’à ses pattes. Fanchon était revenue près de son dresseur et Fuuma leva les yeux vers lui.

En entendant la question de ce dernier, le regard du Absol s’éclaira et il hocha vigoureusement la tête positivement. Oui, Fuuma était bien son nom ! C’était donc ça, la signification de ces symboles. Fanchon avait réussit à communiquer le prénom de l’Absol à son dresseur. Fuuma le savait, c’était en cotoyant les humains que les Pokémon pouvaient en apprendre beaucoup sur eux. A présent, il savait comment son prénom s’écrivait en symboles humains ! Et il n’oublierait pas de sitôt cette nouvelle connaissance.

Ainsi, le moment était enfin venu. Oh que oui, Fuuma souhaitait accompagner Zacchary et Fanchon. Peut-être même que le dresseur avait d’autres Pokémon et que Fuuma pourrait faire leur connaissance plus tard. Il restait juste au fond du jeune Pokémon désastre une toute petite apréhension à l’idée de rentrer dans cette balle rouge et blanche, mais il tentais de l’ignorer. Après tout, pourquoi avoir peur, il ne risquait rien. Pleins de Pokémon rentraient là-dedans.

Ce fut donc avec une lueur décidé au fond des yeux qu’il se leva et approcha son museau afin de combler la distance qui le séparait de l’objet rond. Si il avait bien compri, il suffisait qu’il touche le bouton central. Au moment ou son museau fut en contact avec l’objet, Fuuma vit tout d’abord une lumière rouge. Cette dernière l’enveloppa et il se sentit comme attiré. Bien que la sensation du sol sous ses pattes disparut et que tout devint alors noir, Fuuma resta immobile. Il n’avait nullement la sensation d’être écraser ou de sentir son corps se compresser comme il le redoutait au début. Mais là, tout de suite, le premier sentiment qui l’envahit était la joie. La joie d’avoir enfin trouver un dresseur, accomplissant ainsi son premier objectif.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zacchary
La science sans limites
La science sans limites
avatar

Messages : 130
EXP : 1115
Date d'inscription : 15/08/2014

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   Mar 9 Fév - 3:42

Incroyable... L'Absol réagissait ses paroles, il le comprenait et semblait même y répondre. Il n'avait pas le don d'Oka pour comprendre ces bestioles, mais il commençait à comprendre ce que cela impliquait, et à quel point cela pouvait être gratifiant d'entamer un échange.
Surpris, de manière positive, il en oubliait presque la douleur qu'il avait à chacun de ses gestes, et faisait miroiter la pokéball devant les yeux du pokemon avec une joie non dissimulée. C'était étrange pour lui, il n'avait jamais ressentit ça... Etait-ce... De la joie ? Mais pourquoi ? Pour avoir trouvé un partenaire qui voulait voyager avec lui ? A bien y réfléchir, à part Astley, il n'avait jamais laissé le choix à aucun de ses pokemons... Et la compagnie du Baudrive revenait à tellement longtemps qu'il n'était pas certain que celui-ci ait réellement eut le choix...
A cette pensée, il eut un léger pincement au cœur, mais ce sentiment désagréable fut bien vite balayé par le dénommé Fuuma qui s'avançait vers lui. Il arrêta alors d'agiter la sphère bicolore dans tous les sens pour la tenir fermement.
Il avait toujours crut que ces histoires de captures amicales n'étaient qu'un tissus de mensonge, que même les dresseurs comme Oka, qui comprenaient les pokemons, devaient prouver leur valeur dans un combat... Désormais, il n'en était plus si sûr... Il était presque évident qu'en combat contre l'Absol, il aurait été désavantagé. Non seulement parce qu'il n'était pas en état de se battre, mais également parce que Fanchon n'avait pas de réelle expérience du combat...
Et pourtant, tous ces facteurs n'eurent aucune incidence sur le choix de Fuuma. Il ne chercha même pas à savoir si Zacchary était un bon dresseur, ou ne serait-ce qu'un dresseur digne de ce nom... Apparemment, les quelques mots – s'il s'agissait bien de mots – qu'il avait échangé avec Fanchon l'avait convaincu... Avait-il était un si bon dresseur avec la Mimigal pour qu'elle réussisse à convaincre un pokemon sauvage de se joindre à eux ? Il en doutait fort... Et pourtant, le résultat était là : Fuuma venait de lui même d'entrer dans une pokéball. Le jet d'énergie rouge l'enveloppe un court instant avant qu'il ne rentre totalement dans la sphère. Comme toujours, celle-ci oscilla plusieurs fois avant de se stopper, émettant le bruit caractéristique d'une capture effectuée avec succès... C'était gratifiant.
Avec précaution, il fit tourner la pokéball ente ses doigts, la détaillant, comme si c'était la première fois qu'il en voyait une. Fanchon se percha sur son épaule pour l'observer de plus près, ravie d'avoir enfin un nouveau compagnon. Hébété, le chercheur de gène lui jeta un regard avant de murmurer « mais qu'est ce que tu as bien put lui dire ? ». Bien sûr, il n'attendait aucune réponse, et de toute façon, à part un sifflement heureux, aucune réponse ne vint... Cependant, quelque chose de nouveau venait de s'installer en lui. Un sentiment tout neuf... Quelque chose comme... Comme quoi ? De... De la responsabilité ! Oui, c'était ça. Il sentait de la responsabilité. Jusqu'à présent, il avait forcé la main de tous ses pokemons, mais aujourd'hui... Fuuma avait choisit de son plein gré de le rejoindre, il lui faisait confiance, et ça, Zac ne connaissait pas... Et contrairement à ce qu'il aurait put attendre de lui même, il ne demandait qu'à apprendre !

C'est donc le cœur léger, un peu plus que de coutume du moins, qu'il tenta de s'installer pour la nui. Dormir dans une forêt n'était peut être pas la meilleure des idées, surtout après s'être fait piétiner par un troupeau d'Haydaim, mais il refusait de bouger un orteil, et il se savait incapable de ne serait-ce se relever. Fanchon s'installa sur une branche en hauteur, et lui, observa la pokéball alors qu'il était sur le point de s'endormir. Il hésitait à relâcher Fuuma, mais dans un accès de peur, il refusa.. Et si l'Absol se rendait compte de son erreur et l'abandonnait ? Soudainement, cette idée le terrifia, et avant de fermer les yeux pour de bon, il articula doucement « J'espère que tu as fait le bon choix... »
__________________
[Hrp : Huh... Pardon, je suis faible... Un an ou presque pour répondre... J'espère néanmoins sincèrement que tu repasseras par ici ;n;]


Please, I'm fabulous~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un désastre ne vient jamais seul [Pv : Fuuma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [KAY S. WATSON] Un malheur n'arrive jamais seul.
» Les grandes découvertes ne se font jamais seul [Fury, Neigy, Fumy, Aigly]
» Jamais seul même en forêt (PV F'ealla Kichy)
» Un malheur n'arrive jamais seul.
» [TERMINEE] Perséphone ~ Si tu fais de toi-même un ami, tu ne te retrouveras jamais seul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The world around Aiste :: Île Saule :: Bourg Bépine :: Bois d'Automne-
Sauter vers: