AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Ces membres attendent un compagnon de voyage bien attentionné pour vivre une grande aventure!

___ • Akugi


Les recherches de la poképolice de Aiste sont tournées vers les chercheurs de gènes, un groupe de scientifique sans éthique ni morale volant les pokémons des dresseurs et coordinateurs. Voici les informations recueillies, soyez vigilant.

5 chercheurs de gènes recherchés

.

• Zacchary •

.

.


Partagez | 
 

 [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche

Aller en bas 
AuteurMessage
Ulipe Aulne
Jeune scientifique
Jeune scientifique
avatar

Féminin
Messages : 2155
EXP : 8046
Date d'inscription : 27/01/2014
Age : 24

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Sam 21 Juin - 17:13






Le mouvement du Soleil

Ruban solstice
CONCOURS SANG FROID
Du 1 au 31 JUIN
THÉÂTRE BLEU


PREMIERE MANCHE

Contexte ( Interieur Théatre Bleu, très petite salle, plafond bas et petite scène. )

" Mesdames et Messieurs, je vous souhaite la bienvenue au Théatre Bleu! Icéa accueille le deuxième concours de cette année à Aiste! Ici on vient pour se ressourcer mais aussi admirer nos artistes pleins de talents sur scène, profitez bien de ce concours de coordination qui met en compétition aujourd'hui quatre coordinateurs ! "










C'est dans cet ordre que vous devrez réaliser vos tours ( dans l'ordre de votre inscription au concours ). Vous devrez réalisé 3 POSTS EN TOUT avec une attaque par post. N'oubliez pas de démarrer votre démonstration avec une post d'ouverture et de clôture ( l'équivalent du 1er et 3éme post ).

Le concours est de type sang froid, vous obtiendrez des points bonus si vous lancez une attaque appartenant a cette catégorie, n'oubliez pas que si vous lancer la même attaque deux posts d'affilés, vous aurez un malus de point.

A la fin de chaque roulement de tour ( un tour = 1 post par personne, donc la manche se joue en 3 tours ) l'arbitre viendra attribuer les points objectifs de chacun des joueurs. Le vote du public s'effectuera a la fin des 3 tours et représentera la moitié de la note.

Les 5 prestations se font en simultanées et chacune ne se font pas interrompre par les autres. Je m'explique, chaque prestation est indépendante, vous continuez votre prestation d'un post sur l'autre. On effectue une roulement de tour pour donner une dynamique mais vos 3 posts constitue votre démonstration qui commence au premier et fini au dernier. Vos posts peuvent donc se terminer en " suspens " ou en préparation de la prochaine attaque ( puisque je le répète, un post = une attaque )

Pour ce qui est des pokémons joueurs participants aux concours, il doivent poster a la suite de leur dresseur en jouant le rôle et l'action décrite. La note du public notera uniquement le post du coordinateur et non celui du pokémon.

Pour finir, essayer de creer un enchainement logique durant ces 3 posts, écrivez et enjolivez votre écrit. L'important n'est pas la qualité ou l'orthographe mais l'imagination et l'originalité. Surprenez l'arbitre et le public et amusez vous !

Que le concours " Le Mouvement du Soleil " commence









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eole Mo
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Féminin
Messages : 179
EXP : 1430
Date d'inscription : 03/02/2014
Quelle est ton île? : Nolia

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Mer 25 Juin - 23:40





Des poutres et des rideaux envahissait les coulisses, là où se trouvait Eole et Tora. C’est d’un grand sourire que la rouquine motivait sa nouvelle protégée. Elle n’était pas vraiment sûre d’elle, mais faisait mine de. Elle allait retrouver des concurrents déjà connu, et il fallait faire fière allure car elles savaient que tous était redoutables. Encore une fois elle allait en avoir plein les yeux. Dans son ventre c’était un mélange pétillant d’angoisse et d’excitation. Mais elle décida d’attraper les petites pattes de Tora et s’accroupissant vers elle.

«  Go go go go go ! »

Et dans ce cri d’encouragement, elle sera fort sa partenaire.

« Accueillez Eole et Tora pour débuter ce concours, ici, au Théatre Bleu d’Icea ! »

Encore le ventre retourné, voilà ce que faisait l’écho de cette voix dans le corps d’Eole. C’était partit. Un, puis deux et le troisième pas. Elles étaient lancées, ensemble et elles iraient au bout de leur prestation qu’elles avaient préparées avec ardeur, peur et joie.

C’était sur le son d’un piano très joyeux, poussant deux trois notes, qu’Eole fit apparition sur scène, gambadant à moitié sur le plancher, elle affichait un sourire rayonnant et une bouille d’enfant sage. Elle avait au creux de ses bras, Tora, qu’elle agrippait soigneusement et serrait contre elle. A droite de la scène, Eole salua, l’air heureux. Faisant voler sa petite robe blanche dentelée et dansant avec légèreté sur ses petites chaussures de cuir nouées, elle sautilla vers la droite de la scène. Et a cette extrémité, elle répéta son salut sincère, abordant toujours une mine sans faille. Elle s’accordait dans l’attitude et l’apparence avec sa protégée. La petite souris électrique portait un léger nœud blanc autour du coup, cachant son épaisse fourrure noire qui avait tendance a rebiquer.

Pour continuer son salut, elle se dirigea à présent vers le centre de l’estrade. Toujours en faisant attention a coordonner ses petits pas à celles des touches aiguës et joyeuses du piano. Il ne fallait pas qu’elle fasse de faux pas, et derrière ce sourire elle cachait une mine crispée par la peur de manquer de précision. Mais une fois le centre atteints, elle déposa délicatement Tora à ses pied, et tandis qu’Eole remettait soigneusement ses cheveux en place (toujours rangés avec perfection dans son chignon-ponpon ), elle se figea, prit une pose comme si la salle la prenait en photo et laisse à Tora toute l’attention du public pour qu’elle puisse envoûter la salle entière de ses mouvements gracieux aidé par son attaque charme. La jeune fille aux cheveux de feu, bien que initialement destinée a fixer le public sans tourner du regard, ne pouvait pas s’empêcher de jeter de petits coups d’œil discret à sa partenaire. Après tout, c’était sa première, et elle voulait l’encourager par la pensée. Fière d’elle. Oui, elle était fière de sa petite La musique s’emballait sur les mouvements de la petite Pichu et l’ambiance devint de plus en plus gai. Là, elles allaient vraiment pouvoir commencer…








______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora Pikachu
Petit animal
Petit animal
avatar

Féminin
Messages : 33
EXP : 815
Date d'inscription : 10/03/2014
Quelle est ton île? : Alisse
LVL : 20

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Ven 27 Juin - 16:36



*Le mouvement du Soleil*

Première manche




Les coulisses. C'était bien la première fois pour Tora. En fait, depuis qu'elle voyageait avec Eole, Ran et Lume, tout ce qu'elle avait fait était nouveau pour elle. Tout était motif à de nouvelles découvertes et à l'émerveillement. La Pichu ne regrettait absolument pas de s'être battue contre la pokéball de la rouquine, ni de lui avoir sauté sur le chignon à leur première rencontre.
Désormais, elle était en coulisse pour un concours. Elle était si impatiente, si surexcitée de monter sur scène. Sa dresseuse lui avait attaché un ruban blanc qui cachait sa dense fourrure noire, et désormais, elles tentaient toutes deux de motiver l'autre. Le concours ne tarderait pas à débuter, et elles avaient la lourde tâche d'ouvrir la danse. La petite souris électrique aurait put se sentir nerveuse, avoir peur et ne pas se croire à la hauteur, mais c'était tout l'inverse. Elle avait pleinement confiance en ses capacités. Depuis sa naissance, elle n'avait jamais douté d'elle, et encore moins depuis qu'elle faisait équipe avec sa dresseuse. Toutes d'eux s'étaient entraînées difficilement pour trouver un enchaînement digne de ce nom, et désormais, elles étaient là, bien décidées à remporter le concours!
Juste avant le coup d'envoi, lorsqu'Eole agrippa ses pattes, elle tenta elle aussi d'envoyer des ondes de courage à sa dresseuse. Puis, une accolade passée, elles étaient déjà sur scène.

Eclairées par les projecteur, calée dans les bras de la coordinatrice, Tora repassa une dernière fois tous les enchaînements qu'elle avait vu avec Eole, puis, le numéro commença. Avec lui, une douce mélodie au piano s'éleva doucement dans la salle. C'était un rythme joyeux et entraînant, collant parfaitement à l'apparence sage et heureux du duo. La rouquine faisait de son mieux pour accorder son pas aux notes, et lorsqu'elle s'arrêtait pour saluer, Tora agitait elle aussi l'une de ses pattes tout en affichant un sourire rayonnant. Elles allèrent à droite, puis à gauche. Enfin, lorsque le centre fut atteint, Tora sut que désormais, c'était à son tour de briller. Une fois pied à terre, devant sa dresseuse figée comme un mannequin, elle lança sa première attaque, Charme.

Elle afficha un sourire timide, puis jeta un clin d'oeil au public en face d'elle. Pour la mise en scène, elle enfoui son visage entre ses pattes, comme par timidité, mais c'était voulu. Elle n'avait ni trac ni stress. Alors, après avoir joué les réservées, elle releva sa frimousse duveteuse, jeta un regard mouillé à l'assemblée et étendit les pattes. Là, tout commença. Elle ferma les yeux et prit une grande inspiration. Elle commença à se dandiner au rythme de la musique pour prendre ses marques, puis, lorsqu'elle fut prête, elle exécuta deux pas sur le côté suivit d'une petite pirouette. Elle se prenait pour une danseuse étoile, bien qu'elle n'en avait pas la grâce. En réalité, elle jouait surtout sur l'apparence douce de sa fourrure pour faire valoir son charme.
Et cela ne faisait que commencer.
D'un mouvement gracieux, elle donna un petit coup de patter à son ruban blanc, avant de gambader un peu partout sur la scène. L'objectif était de se faire voir par tout le public, mais simplement courir n'était pas suffisant, alors, de temps à autres, elle tournait sur elle même, souriait et saluait le public de coups de pattes ou de petits clins d'oeil. Elle faisait bien attention de coordonner sa queue et ses oreilles pour ne pas paraître brouillonne. Elle faisait aussi attention à se réguler. Ne pas aller trop vite, mesurer sa vitesse pour qu'on puisse la voir, et pour ne pas défaire son ruban. Lorsqu'elle revit finalement aux pieds d'Eole, elle fit une grande révérence, comme une petite princesse, puis, grimpa sur l'épaule de sa coordinatrice.
Une fois arrivée à destination, elle prit à son tour la pause. C'était la fin de la première partie. La deuxième partie, et sans doute la plus délicate, de leur chorégraphie pouvait commencer.




©BlackSun


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulipe Aulne
Jeune scientifique
Jeune scientifique
avatar

Féminin
Messages : 2155
EXP : 8046
Date d'inscription : 27/01/2014
Age : 24

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Mar 22 Juil - 20:29

/!\ Suite à une discussion avec Yuna, le tour se poursuit jusqu'à la fin, Yuna aura le temps de la fin du tour pour répondre ! :D

Louka c'est donc à toi !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka Bardh
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Messages : 223
EXP : 1945
Date d'inscription : 23/02/2014

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Dim 27 Juil - 22:33



LE MOUVEMENT DU SOLEIL

" Première manche "



L'heure était enfin venue. Derrière les rideaux, le loubard prenait une ultime respiration sereine. Il en était à son deuxième concours. Le dernier lui avait beaucoup appris, mais il était resté frustré d'être arrivé aussi loin sans remporter le ruban. Cette fois-ci, il avait mit à profit le peu d'expérience qu'il avait dans le milieu, et avait opté de faire participer sa plus récente compagne attrapée. Ainsi, Miel était perchée sur son épaule, l'air gonflé à bloc pour son prochain défi.
Lou avait confiance en elle, ils avaient beaucoup répéter leur prestation et même si Néon s'était montré réticent à laisser son tour à une nouvelle, il fallait bien avouer qu'il n'était pas prêt. Le tour que Miel et Lou devaient effectuer se basait avant tout sur l'agilité et l'endurance de la Fouinette, chose que ne pouvait pas avoir le Lewsor. Tant pis, il passerait pour un autre concours, le prochain sûrement.
Comme à son habitude, le loubard n'avait pas admiré les prestations des participants qui passaient avant lui, il les verrait en replay lors de l'attente pour la délibération du jury. La qualité serait moins bonne, certes, mais même s'il n'était pas influençable, voir les autres passer avant lui, lui mettait souvent énormément la pression. Ainsi dans les vestiaires, il n'avait pas lâcher la Fouinette du regard. Il avait longuement hésité entre la faire passer au naturel, ou l'affubler d'un petit accessoire. Il avait finalement opté pour le premier choix. Après tout, leur numéro s'avérait demander plus de voltige que son premier essai avec Capucine. Un ruban ou autre aurait eu trop de risque de se détacher au moment inopportun.
Ainsi, ils étaient là, prêt à passer à l'action. Pour se donner du courage, Lou adressa à sa partenaire une grattouille sous le menton. '' Bon courage '' lui déclara t'il alors que le rideau se soulevait enfin. L'heure n'était plus aux bavardages. Il laissa Miel s'accrocher à son dos. Elle ne devait pas être visible pour leur entrée en scène, mais il ne voulait pas non plus utiliser la pokéball qui lui semblait inappropriée pour leur numéro. Lorsqu'ils entrèrent sous la présentation du commentateur, un fond sonore se déclencha. Contrairement à son premier concours, Lou avait opté pour donner un contexte plus poignant à leur prestation. Ainsi, alors que le son d'une rivière se faisait entendre, quelques notes à la flûte de pan se firent entendre, douces et calme. Le coordinateur se positionna au milieu de la scène, et lorsqu'il ouvrit les bras avec une lenteur calculée, il était temps pour Miel de faire son apparition.
La Fouinette se hissa du dos de son dresseur jusqu'à sa tête, sur laquelle elle se plaça de sorte à ne pas tomber. A son tour, elle ouvrit les bras de la même manière que l'ancien délinquant, comme un écho à son geste. Les notes à la flûte de pan qui, au début sembler simplement vouloir imiter le vent, prirent plus d'assurances et entamèrent une mélodie sereine, il était temps pour Miel d'entrer en jeu.
Sur son crâne, Lou sentit l'effort que sa protégée mettait en œuvre. La scène telle qu'elle était ne convenait pas à leur numéro, et la Fouinette devait s'efforcer de la transformer. Ainsi, doucement, le sol, près des piliers de la salle, se fissurait peu à peu, alors que l'attaque Noeud Herb' entamait son ascension. Les petites pousses se frayaient un chemin à travers la terre pour gagner en vigueur et s'enrouler doucement autour des piliers comme des dizaines de lianes. Certaines s'épaississaient alors que d'autres s'allongeaient. Bientôt, les piliers furent recouverts de verdure, de même que les installations d'éclairage au plafond.
Avec une sereine lenteur, le décor prit place, de même que les notes calmes de la flûte de pan laissaient peu à peu leur place à un air plus joyeux, alors que les dernières lianes finissaient de grandir pour pendre dans le vide. La scène était prête !



Codage par Phantasmagoria


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miel Fouinette
Petit animal
Petit animal
avatar

Messages : 57
EXP : 330
Date d'inscription : 02/04/2014
Quelle est ton île? : Alisse
LVL : 11

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Lun 28 Juil - 23:43








Miel était dressé sur sa queue, observant son coordinateur et nouveau compagnon de voyage qu’était Louka réfléchir sur son possible tenu. Perplexe et excitée à la fois de se lancer dans cette drôle de nouvelle aventure, elle était néanmoins très reconnaissante à ce loubard de lui en offrir la possibilité. Elle aimait leur numéro, et elle avait confiance en eux, même si elle savait que Louka serait plus vigilant qu’à l’ancien concours, elle se sentait bien. Quand sa main vint frotter sa fourrure, Miel lui adressa un sourire ravi, qu’elle accompagna d’un petit mouvement des lèvres, elle avait sincèrement voulu lui renvoyer l’encouragement  à cet instant.

Les premiers pas de Louka sur le plancher de la salle firent dresser discrètement les oreilles de la petite fouinette. Miel agrippée derrière son porteur ne voyait guère le public, alors elle l’imagina. Elle se demandait combien ils étaient, si ils souriaient ou se posaient des questions. Elle entendu du mouvement quand Louka se posta au centre de la scène, puis dans sa gestuelle elle comprit le signal. C’était le moment d’apparaître, et de se représenter ! Ils avaient répété et tant de fois repris le numéro en filage, aujourd’hui c’était la grande première pour elle, et elle était si curieuse de voir l’expérience que ça allait être et les petits bonds que son cœur allait faire dans sa poitrine.

Grimer, le long du cou. Se positionner sur la tête. Et voilà, les yeux rivés sur la salle entière, la fouinette pouvait enfin réaliser ampleur de l’évènement et ce qui l’attendait. Elle aurait bien poussé un petit cri de surprise à cette découverte – bien qu’au fond elle s’attendait à ça, mais cela fait toujours bizarre – si elle n’était pas muette. Il fallait être précise, agile et délicate. Alors une fois bien en place, face à la salle. Elle développa ses deux bas en parallèle, synchronisé.  Puis doucement elle développa ses petits doigts vers l’extérieur, au-delà d’une présentation, elle se concentrait dans cette pratique pour lancer son sort. Cette attaque, c’était Nœud’Herbe, et il fallait un léger instant pour que la fouinette puisse puiser dans le sol la force nécessaire pour faire grandir les décors. En effet, c’est en accompagnant minutieusement les notes de la flûte de pan que les tiges s’étirèrent du sol, glissèrent le long des piliers, ondulant, serpentant. Miel à cet instant se sentait satisfaite, elle était là, positionnée en hauteur comme une marionnettiste qui tire la ficelle du début d’un spectacle. Ce spectacle…  C’était le leur ! Et ils l’avaient préparés, ensemble.

Et alors que les dernières lianes grimpait jusqu’à plafond et recouvrait tous les derniers appareils technologique sur une mélodie d’outre mer, Miel jeta un regard en coin à ce qui ressemblait à l’univers qu’ils voulaient construire. Ainsi l’ambiance de la salle se métamorphosa soudainement, d’antiques ruines à une jungle récemment explorée, c’était au cœur d’une découverte de voyage que Miel et Louka tentait de guider le public. Quand la musique changea de ton, la petite fouine sentit que l’instant changea, que l’immersion était enfin complète. Il était temps pour elle de s’élancer et d’immerger la salle dans ce nouveau monde qu’ils avaient bâti.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieven O'Farrell
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Masculin
Messages : 286
EXP : 1835
Date d'inscription : 19/02/2014
Quelle est ton île? : Alisse
LVL : Paillettes

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Ven 8 Aoû - 17:31



Le mouvement du Soleil
Première Manche
« Un ~, deux~! Un~.. »

Un éclair sur le plateau avec lequel jouait Lieven indiqua à ce dernier qu'il était peut être le temps de stresser puisque son tour arrivait. Le coordinateur fit la moue et réajusta son nœud de papillon avant de faire de même pour celui de Maj qui fut ensuite rappeler dans sa pokéball. Le blond n'avait toujours pas réussit à se faire à l'idée qu'il participait finalement et avait bien du mal à cacher sa joie pour arrêter de rire deux secondes.  De plus ils avaient l’handicap au niveau de leur duo pour la première partie, si le public avait suivit le dernier concours, il fallait se montrer encore plus surprenant avec les mêmes attaques. Embêtant ? Totalement. Mais c’est sans rechigner qu’à l’appel de son nom le blond s’amena avec entrain sur scène.

Ils n’avaient choisit comme décor que quatre dessertes et trois guéridons : les dessertes formaient un carré dans la scène, et les guéridons une ligne verticale en son sein.  La musique ? Un style d’opéra, quelque chose de doux pour les premières notes avant de monter dans un fulgurant crescendo. Une musique pleine de caractère pour cette modeste scène.

Arrivant par la droite habillé en serveur, Lieven tournait sur lui-même en tenant dans une de ses mains un plateau d’argent surmonté de sa cloche. Si son habilité n’était pas à prouver, le coordinateur eu deux notes de retard en mettant trop de temps à parcourir la scène et zigzaguer  entre les guéridons. En espérant que cette faute ne soit vue que par les plus méticuleux du rythme, le ‘serveur’ fit une révérence au public avant de se redresser avec lenteur mais vivacité pour suivre la musique et leur offrir un grand sourire quand il fit sauter le plateau après avoir retiré sa cloche d’un coup sans la toucher. Une fois encore le marionnettiste qu'il était n’avait pût se résoudre à un numéro sans ficelles. La deuxième ficelle marqua la fin du prologue, puisque maintenant que la cloche avait dévoilé la pokéball de Maj sur le support, Lie’ devait l’ouvrir d’un mouvement sec pour que son compagnon soit assez haut pour illuminer la salle de son attaque chargeur.

Cette partie se passa sans encombres et le Dedenne fit son entrée dans l'éclat de son attaque électrique qui n'était qu'une simple mise en bouche du reste du spectacle. Suite à ça il exécuta son atterrissage dans la cloche mise à l'envers préalablement récupérée par son partenaire et placée devant ce dernier. Une fois la réception assurée, le blond se baissa pour qu'on ne remarque que son compagnon. Il était temps de le jeter en arrière et de profiter d'une confusion espérée chez les spectateurs pour s'éclipser derrière le mobilier et laisser la vedette à Maj pour pouvoir mieux préparé la suite des festivités.



❝ Wanna pull my strings ?

YouUs
TC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbitre

avatar

Messages : 50
EXP : 260
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Mer 20 Aoû - 12:22


Résultats du 1er TOUR •



------------------------------------
Eole Mo & Tora
• Charme •
♥♥

Total : 2 Points
------------------------------------
Louka & Miel
• Noeud'Herbe •
♥♥

Total : 2 Points
------------------------------------
Lieven & Maj
• Chargeur •
♥♥

Total : 2 Points
------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eole Mo
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Féminin
Messages : 179
EXP : 1430
Date d'inscription : 03/02/2014
Quelle est ton île? : Nolia

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Mer 20 Aoû - 12:49





Eole recommençait à jouer de ses mouvements avec précision et douceur. Elle sortit de son statut de figure temporaire, regarda d’un air amusé et bienveillant sa partenaire de scène et posa ses mains à terre pour laisser la petite souris électrique lui grimper sur le bras. Puis elle se redressa élégamment. Dans sa robe dentelée blanche, la fille aux cheveux de feu faisait des mouvements légers pour donner de la volupté à la scène. Un pas. Un pas, un pas. Tout n’était qu’un jeu entre les deux protagonistes pour montrer au public leur grâce et aisance à travailler ensemble. Alors que la pokémon grimpait sur les épaules puis sur le pompom dans les cheveux d’Eole, leur mise en scène donnait une image attendrissante et sage de leur petite équipe.

La coordinatrice bougeait sur la scène au rythme des petites notes de musique, elle semblait se balader, tranquillement. Les pieds de la rouquine, dressés sur des petits talons haut et jaunes, se déplaçait avec précision. Elle semblait perchée en équilibre, jouant sur ses pieds aiguillés. Sur son visage, ses yeux étaient clos et un léger sourire se dessinait sur son visage, elle paraissait sereine, en harmonie avec la musique et la danse. Tandis que la Pichu s’installait sur son pompom comme un oiseau fabriquerait son nid.

Alors que le temps semblait ralentir dans la salle, et que le public s’était habituée à ce calme planant et ambiant. Le petite pokémon bougea sur la tête d’Eole. La queue de la Pichu s’agita d’abord doucement, et on aurait pu penser qu’elle coiffait sa dresseuse. Mais bien au contraire. Sur les rythme de la Mimi queue de sa partenaire, la rouquine dansait de manière de plus en plus mécanique et déstabilisée. Comme si une métamorphose s’opperait sur scène, la musique devenait un peu plus stridente et fissurée, tout comme l’attitude de la coordinatrice qui semblait de plus en plus maladroite. Les pas étaient déséquilibrés et ses bras se lançaient dans les airs à chacun de ses mouvements. La queue de la Pichu semblait faire balancier, mais de plus en plus rapide…. Jusqu’à ce que dans un enchainement de gestes dynamiques, la chevelure bien cadrée et rangée de la rouquine fut brisée. Des mèches rouges s’envolèrent dans les airs, et les longs cheveux lisses s’emmêlaient dans les gestes effrénés de la pokémon.

Une touffe de lion, ce à quoi pouvait ressembler les cheveux Eole au réveil. Voilà qu’elle déambulait sur la scène comme un pantin, sa tignasse gigotait de plus en plus. Jusqu’à ce que finalement le manège s’arrête, et que la petite souris eu fini de martyriser les cheveux de sa dresseuse. Eole se stoppa alors nette, de profil par rapport au public. Elle baissa la tête, de façon à ce qu’on ne remarque tous ses cheveux désorganisés se dresser sur sa tête. La musique s’arrêta net aussi, le final allait pouvoir démarrer et Eole se sentait à nouveau elle-même : libre !

Et la lumière de la salle entière s’éteignit brutalement  sur cette image : celle d’une petite sauvageonne aux cheveux de feu et sa partenaire électrique en liberté.









______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora Pikachu
Petit animal
Petit animal
avatar

Féminin
Messages : 33
EXP : 815
Date d'inscription : 10/03/2014
Quelle est ton île? : Alisse
LVL : 20

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Sam 6 Sep - 19:48



*Le mouvement du Soleil*

Première manche




Perchée sur le pompon de sa dresseuse, Tora salua à nouveau le publique, puis, lorsque la coordinatrice reprit ses petits pas rythmées et gracieux, la Pichu les accompagna, faisant voleter de temps à autre son ruban blanc.
Lorsqu'Eole levait ses bras pour accompagner sa légère chorégraphie, Tora grimpait sur la main pour faire écho au geste, avant de revenir sur les épaules de la rouquine. Lorsqu'elle fut lassée de ce manège, elle s'installa à nouveau sur le pompon roux et soyeux de la jeune fille, comme pour s'y coucher, mais là n'était pas son intention.
Sagement donc, la petite souris s'enfonça presque entièrement dans la tignasse domptée de sa dresseuse, ne laissant entrevoir que ses oreilles qui bougeaient au rythme des pas et des notes. Les petits « claps » des talons d'Eole donnaient un air calme et monotone à la scène, le public était serein devant cette scène attendrissante de complicité entre un pokemon et son dresseur, mais le public n'avait pas tout vu.
La musique douce ralentissait le temps sur la scène, et Tora profita de l'apathie ambiante pour sortir avec une lenteur calculée de la tignasse de sa dresseuse. Elle désarma de la même manière quelques mèches rousses et s’essaya vainement à les remettre dans le pompon d'Eole. Peine perdue, elle tenta alors d'utiliser sa queue pour recoiffer le tout. D'abord douce, elle semblait lisser la coiffure de la rouquine. Puis la musique changea. D'abord imperceptibles, les notes distordues se frayèrent un chemin dans la douce mélodie, et la danse d'Eole s'en ressentie.
Mécanique et robotique, la rouquine enchaînait les mouvements, tantôt fluides tantôt brisés, et en écho à cette danse distordue, Tora bougeait en rythme. Elle n'avait pas encore totalement commencé son œuvre, mais elle s'y préparait, pour surprendre le public !
La mélodie douce se fissurait de plus en plus, et sur la scène, Eole se faisait plus maladroite. Elle s'agitait, jetait ses bras en l'air et parcourait la scène à la vue de tous. Sur sa tête, l'impression que donnait la Pichu était celle d'un pokemon effrayé et paniqué par la métamorphose lente mais bien réelle de sa dresseuse. Elle n'avait pas beaucoup d'espace pour bouger dans le pompon de la rouquine, pourtant, elle parvenait à tourner elle aussi, agitant sa queue. Désormais, elle ne coiffait plus Eole, et alors que la mélodie achevait sa déchéance et perdait toute sa légèreté, le duo fit de même. Tora acheva la coiffure bien rangée d'Eole. L'élastique qui ne retenait plus que mollement les dernières mèches rousses de la coordinatrice se brisa, libérant un flot de feu sur son visage.
Frénétique, Tora ne s'arrêta pas pour autant. C'était encore trop sage pour elle, alors elle continuait de s'agiter comme sa dresseuse, faisant voltiger les mèches de sa dresseuse avec une joie non dissimulée, elle aimait décoiffer sa dresseuse ! Mais cette dernière n'était pas la seule à paraître de plus en plus négligée. Dans leurs folles danses à toutes les deux, Tora aussi perdait son air sage, et pas uniquement en actes. Le nœud de son petit ruban blanc se défaisait lentement mais sûrement.
Si bien que lorsque son œuvre fut achevé, que la tignasse enflammée d'Eole était entièrement libre et que la coordinatrice s'était arrêté nette, manquant accessoirement de faire perdre l'équilibre à la petite souris électrique, cette dernière donna un coup de patte dans un pan de son ruban et termina d'en défaire la moitié. Si bien que même s'il était toujours attaché à son coup, l'une des « mèches » du ruban pendait derrière elle, tandis que l'autre avait plus ou moins gardé sa forme d'aile de papillon.
Le son de la musique grésilla, Eole venait de prendre la pose, c'était à elle de le faire maintenant ! Elle sauta de la tête de la jeune femme, sans pirouette ni fioritures. Pourtant, elle retomba souplement au sol. Lorsque ses pattes duveteuses touchèrent le parquet de la scène, elle imita sa coordinatrice, baissant la tête, les bras légèrement écartés. Ses oreilles cachèrent son visage, sa touffe noire dépassait désormais insolente de son ruban.

C'est à ce moment que la lumière s'éteignit, à la fin de cette étonnante métamorphose.




©BlackSun


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka Bardh
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Messages : 223
EXP : 1945
Date d'inscription : 23/02/2014

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Sam 1 Nov - 15:55



LE MOUVEMENT DU SOLEIL

" Première manche "



Sur la scène, plusieurs lianes pendaient sereinement dans le vide, accrochées aux piliers, aux installations mécaniques du plafond et parfois même à d'autres lianes elles même. Miel et Lou n'avaient pas bougé. Ils prenaient leur temps, leur numéro n'était pas un numéro de vitesse, bien au contraire.
Ils coordonnèrent donc leur respiration, tentant de ressentir ce que l'autre pouvait ressentir. Bientôt, ils devraient faire face à la deuxième partie et certainement la plus délicate de leur numéro. Pour l'instant, ils ne devaient pas se précipiter. Calculer et observer. A chaque répétition, les lianes perdaient leur emplacement, si bien qu'ils avaient tout de même dut improviser à chaque fois. Pourtant, Miel s'était améliorée et à vue d'oeil, il pouvait assurer que la Fouinette avait appelé à elle suffisamment de plantes.
C'était parfait, aussi, il afficha un léger sourire tranquille. Il savait que son pokemon ne pouvait pas le voir là où elle était, mais il espérait bien transmettre la confiance qu'il avait en elle. Ainsi, les bras en croix, quoique légèrement repliés pour ne pas être trop raides, Miel et Lou attendaient le moment propice. Leur décor était en place, quelques lianes oscillaient alors que la mélodie à la flûte de pan prenait plus en plus confiance en elle.
Lorsque le coordinateur sentit le bon moment, il leva son bras gauche pour présenter sa main à la Fouinette, l'invitant ainsi à y prendre place. Une fois la nouvelle pose prise, il fit bien attention à maîtriser les tremblements de son bras pour faciliter l'équilibre de Miel alors qu'il la faisait doucement descendre de son perchoir. C'était délicat, il ne devait pas aller trop vite ou trop lentement, sous peine de casser le fragile équilibre entre leur chorégraphie et la mélodie qui les accompagnait. Ainsi, lorsque Lou s'accroupit avec une lenteur calculée, et que sa main finit par toucher le sol, il eut le soulagement et le plaisir de constater qu'ils étaient dans leur temps. La flûte de pan, dont les notes passaient de timides à fortes termina de prendre son assurance, et le rythme amérindien acheva de prendre ses marques. C'est à ce moment précis que d'un geste, Lou accompagna le mouvement de la charge de son pokemon. Miel, usant de Vive Attaque s'élança vers l'un des piliers de la salle, usant des lianes pour faciliter son ascension. Rapidement, elle atteint le plafond, une liane pendante dans la bouche.
D'un discret coup d'oeil, les partenaires se jaugèrent. Lou, qui était resté au sol, se redressa et fit quelques pas de côté pour que son pokemon puisse mieux le voir, il était temps de passer à la suite des opérations. Tel un maître d'orchestre, Lou agita les bras, son rythme était plus rapide pour faire corps avec la musique, mais aussi pour permettre à Miel d'exécuter les consignes qu'il lui donnait au plus vite afin de ne pas ennuyer le public.
C'était un pari difficile dans lequel ils s'engageaient. Bien que plus vive qu'au début du numéro, et désormais accompagnée d'une mandoline, la flûte de pan restait relativement lente en comparaison à l'attaque utilisée. Miel et Lou devaient faire en sorte d'accorder la Vive Attaque du pokemon sans dénaturer la mélodie.
Ainsi, la Fouinette s'élança. Une liane dans la bouche, elle usa de son attaque pour prendre son élan, attraper une autre liane et se balancer dans le vide. Usant de son agilité, le pokemon put faire quelques cabrioles avant d'atteindre à nouveau le plafond, et d'en profiter pour nouer la plante qu'elle tenait dans sa bouche à une autre.
Suivant les instructions de Lou, Miel alternait entre vitesse et lenteur, pirouettes en l'air et courses dans les lianes. Elle en profitait pour accrocher les lianes qu'elle récupérait durant ses acrobaties aux installations du plafond. Ainsi, sous les yeux d'un public incrédule, une peinture de fils se dessinaient peu à peu sous leurs yeux. Miel savait capter leur attention, et son œuvre restait mystérieuse jusqu'au bout.
Peu à peu, une silhouette s'esquissa. Les lianes longues et moins longues s’entremêlaient entre elles. Tantôt reliées tendues au maximum, tantôt simplement accrochée de manière dédaigneuse, elles laissaient entrevoir leur magie.
Miel virevoltaient désormais au creux d'un incroyable attrape rêve. Faisant renaître quelques anciennes légendes d'Aztèques et de Mayas, elle rappelait un petit lutin du sommeil, dansant et s'amusant au milieu de rêves. Car oui, son oeuvre achevée, et profitant du rythme joyeux de l'instrument à vent, elle s'amusait désormais à l'intérieur de ce qu'elle avait crée.
Lou, quant à lui, s'était effacé dans un coin de la scène, observant Miel, elle avait l'air heureuse, et cela le fit sourire.



Codage par Phantasmagoria


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miel Fouinette
Petit animal
Petit animal
avatar

Messages : 57
EXP : 330
Date d'inscription : 02/04/2014
Quelle est ton île? : Alisse
LVL : 11

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Dim 2 Nov - 0:34










Les oreilles de Miel étaient dressés, elles se concentraient à  la fois sur la mélodie et les mouvements de son dresseur. Elle voulait être au point, dans le timing, dans la réalisation, dans tout ce qu'ils avaient ensemble prévus autour de cette jungle grimpante, sauvage mais sculptée. Car les plantes agissait ensemble comme coordonnée, mais quelques unes se dispersait, et cela faisait un certain charme dans ce tableau mêlé d’organisation et d'imprévus. Puis, sans détourner le regard sur son ami, Miel sentit son bras s'offrir à elle pour l'aider à devenir une danseuse dans ce nouvel environnement qui venait de redécorer l'espace. Elle s'installa, calculant comme son dresseur les temps, et une fois baladée grâce aux mouvements doux et apaisés, elle se prépara, au sol, à se jeter dans les lianes pour exécuter son attaque.

Elle s'élança, illustrant la mélodie en déambulant d'un coin à l'autre de sa Vive attaque, elle glissait dans le vent et les plantes en essayant de rester dans l'équilibre de leur numéro. D'un pilier à l'autre, elle s'élançait, laissant voler le bout de liane, qu'elle agrippait en arrière pour donner un côté plus aérien et léger à leur démonstration. Rien n'était violent, au contraire, comme la musique, tout était doux et prenait de nouvelles directives: le spectacle sombrait de plus en plus dans le rêve. Rêve orchestré par Louka et Miel, dans lesquels ils comptaient mettre en avant l'harmonie d'une certaine magie avec la musique et la nature. Car quand la Fouinette commença à dresser son tableau, elle donna une nouvelle image d'elle. Et c'était sûrement le moment du numéro qu'elle préférait.

Le sourire aux lèvres, dansant sur des lianes, funambule sauvage, Miel aggripait les lianes entre elles. Tournant dans les airs, se propulsant, se laissant flotter, elle nouer et dénouer sa construction. Elles semblait voltiger avec lenteur dans les airs mais les petits bouts de son attrape rêve se dessinait avec précision sous les yeux intrigués du public. Car oui, de leur place, les pirouettes de la petite fouine allait prendre tout leur sens. Dansant à nouveau sur ses fils, elle jouait du rêve qu'elle offrait, entre suspension et équilibre, elle usait de tout ses jeux d'acrobate favoris pour accompagner les note de la flûte de pan. Funambule d'une soirée, lutin de cérémonie et attrapeuse de rêve, le pokémon s'amusait de ces milles visages qu'on pouvait lui décerner à cet instant. Une chose est sûre, elle était semblable à une petite créature farceuse ondulant son corps à travers les lianes. Un spectacle envoûtant et onirique envahissait l'espace. L'attrape rêve géant et sauvage, tremblait sans cesse sous les petits pas de la Fouinette. Il semblait vivre, nourrit de rêve et d'envies. Louka et Miel donnait vie à leur spectacle, sous leur mouvement et leur précision, mais surtout avec le sourire aux lèvres et l'amusement aux tripes.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieven O'Farrell
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Masculin
Messages : 286
EXP : 1835
Date d'inscription : 19/02/2014
Quelle est ton île? : Alisse
LVL : Paillettes

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Dim 9 Nov - 14:42



Le mouvement du Soleil
Première Manche
Si le coordinateur avait lancé son Pokémon en arrière, c'était pour que son dernier use une nouvelle fois de son agilité en se permettant de faire un salto arrière, n'ayant guère le temps de faire plus. Il atterrit donc sur une des dessertes du fond, à droite du public. La suite consistait à jouer un peu plus avec ce décor si ordonné par le biais de l'attaque charge et du marionnettiste qui était toujours accroupi derrière un des meubles.

La musique qui avait atteint son apogée dans des notes hautes résonnant avec force dans l'enceinte du théâtre se fit plus espacée, calme, douteuse puis au final incertaine. C'est à ce moment que le duo décida de frapper. Un coup sec de Lieven dans la desserte derrière laquelle sonna le commencement de cette nouvelle partie de leur numéro qui vira donc au burlesque. Quelque chose qui leur sciait mieux.

Le blondinet se redressa en tournant sur lui-même avant de se mordre la main en secouant son pied. Lui qui devait mimer la douleur avait explosé son pied, malin ça. Maj quant à lui sautait sur tout le mobilier en chargeant à chaque fois qu'il allait atterrir histoire de faire bouger dessertes et guéridons. Un véritable massacre commençait à prendre 'forme' sur la scène jusqu'à ce que détonne un bruit de basson. S'étant servit de la comptine Pierre et le Loup, les coups du basson devaient être assimilés à la voix d'un vieil homme. L'éclairage devait mettre l'accent sur une scène qui s'assombrissait avec un serveur en position de faiblesse face à son supérieur qui le gronde avec un malicieux rongeur dont le rire scintillait par quelques notes de flûtes derrière le blondin. Le hautbois du canard se fit entendre quand Lieven tenta de se justifier pour lui donner une voix ridicule et lente. Mais le basson tonna à nouveau et les bois et cuivres sonnèrent l’assaut !

La grotesque chasse à la souris allait pouvoir commencer et conclure cette scénette enfantine.



❝ Wanna pull my strings ?

YouUs
TC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbitre

avatar

Messages : 50
EXP : 260
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Dim 9 Nov - 18:15


Résultats d2nd TOUR •



------------------------------------
Eole Mo & Tora
• Mimi queue •
♥♥

Total : 4 Points
------------------------------------
Louka & Miel
• Vive attaque •
♥♥ + 2 sg-froid !

Total : 6 Points
------------------------------------
Lieven & Maj
• Charge •
♥♥♥

Total : 5 Points
------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eole Mo
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Féminin
Messages : 179
EXP : 1430
Date d'inscription : 03/02/2014
Quelle est ton île? : Nolia

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Lun 10 Nov - 12:34





Noir. Noir. Noir. Noir. Tout était silence. L'espace était vide, suspendu pendant quelques secondes en apesanteur. Rien, pas un mouvement, juste la tension qui grimpe. Des sourire gênés, impatients de savoir où est-ce que les deux amies voulait en venir. Pour le moment nulle part: nulle part jusqu'à que ça éclate.

BOUM. Une musique détonna, mélange entre funk et electro, déchaîné. Elle cassait les précédentes scènes: rien-à-voir. C'était déjanté, et dynamique. Et c'est sur ces notes mouvementés que on apercevait quelques bout d'elles: des morceaux éclairés. Eole, quelques traces sur ses joues, comme une peinture guerrière, sur ses genoux et ses coudes se dévoilait au public: cet artifice ne pouvait se voir que dans le noir, éclairé par une lumière spéciale. Ainsi sur scène, on pouvait deviner le visage, les jambes et les bras d'Eole grâce à quelques traces de peintures phosphorescentes sauvages et éparpillées sur son corps. Impossible de les apercevoir complètement, ni de savoir où était Tora. Alors la coordinatrice se mit à bouger, à sauter partout, à faire vibrer les traces sur son corps dans tous les sens, dans le noir, on ne voyait que quelques traits fluo qui dansait, qui s'agitait d'un bout à l'autre de la scène. Sur la musique, ça va, ça vient. Elle tournait, se baissait pour ne jamais cesser d'animer la peinture. Mais ce n'était qu'une introduction artistique, cette performance ne servait qu'a illustrer le premier morceau énergique de la chanson, car la tension montait à nouveau et une nouvelle explosion allait permettre de retrouver la Pichu.

BOUM. Une deuxième fois! Saveur pimentée, voilà que la chanson repartait de plus belle. Sur la scène, Eole continuait a danser en toile de fond tandis qu'une nouvelle énergie apparaissait: des cerceaux de lumières qui clignotait et éclairait en parcimonie le théâtre. Avec la force de sa Cage-Eclair, Tora avait dessiné plusieurs cercles qui venait s'immobiliser en ligne le long de la scène. Lumière stroboscopique, qui éclairait une fois sur deux le visage d'Eole et la fourrure de la Pichu. L'ambiance était posée: boite de nuit, un show. La coordinatrice ne cessait pas de s'amuser en fond, la lumière stroboscopique des cage-éclair lui donnait encore plus un aspect décousu et irréel.

A présent, c'était à Tora de danser. Elle prenait discrètement son élan, dans l'ombre où on le voyait pas encore. Puis elle sauta dans le cerceaux électrique, un par un. La lumière dévoilait son mouvement comme une décomposition à chaque fois qu'elle s'apprêter à franchir un nouveau obstacle. Plus les sauts étaient longs, plus à chaque fois qu'elle passait à travers une lumière jaillissait du cercle. Eole, se concentrant sur ses mouvements, s’inquiétait néanmoins pour sa partenaire: elle savait que ce numéro lui demandait une grande puissance électrique. Même si c'est pour cette raison qu'elle avait attendu la fin de spectacle pour jouer de leur type, c'était quand même une expérience risquée. Alors que sa pokémon faisait des allers et retours à travers la scène pour déverser ses éclairs et donner l'illusion d'une fête interminable aux milles artifices, Eole avait de plus en plus hâte que le tour final se décide.

La musique s'emballait, ne se calmait jamais. Le public était prit au piège dans une soirée improvisée où deux charmantes jeunes filles s'étaient transformées en vraies rebelles à la vie entre lumière et ténèbres. Les apparences aurait pu nous amener à une délicieux balais en harmonie d'une dresseuse et sa Pichu, mais elles avaient décidé de s'amuser sur scène, s'hérisser les poils et courir sur une musique tout aussi étonnante.

Mais là, à cet instant, cela grimpait, si haut. Là, là haut. Crescendo, crescendo. La musique s'emballait à ne plus la tenir, sur scène tout s’accélérait en quelques secondes. On ne contrôlait rien, plus rien. Crescendo, crescendo. Là. LA. Le plus haut. MAINTENANT. La note finale, il fallait la saisir!

Un éclair immense jaillit des joues de la Pichu et traversa la scène du théâtre verticalement. C'était éblouissant et sans qu'on puisse vraiment voir la transition, la lumière se ralluma instantanément. Tout était redevenu calme, silencieux, cet éclair était le final. Eole attrapa fièrement Tora dans ses bras et salua, les deux étaient totalement décoiffées et exténuées, mais elles gardaient le sourire en quittant la scène. Ce soir là, elles s'étaient amusées, et c'est ce qui pour elles comptait le plus!








______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora Pikachu
Petit animal
Petit animal
avatar

Féminin
Messages : 33
EXP : 815
Date d'inscription : 10/03/2014
Quelle est ton île? : Alisse
LVL : 20

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Lun 17 Nov - 19:11



*Le mouvement du Soleil*

Première manche




Le noir était total et la scène était plongée dans l'obscurité alors que tous retenaient leur respiration, attendant la suite. La mélodie bien sage est innocente touchait à sa fin et s'arrêta totalement au bout de quelques secondes. Le spectacle était-il déjà fini ?
La curiosité était désormais palpable parmi le public, et tous les yeux étaient tournés vers l'étrange spectacle qu'offrait le duo. Quand allaient-elles reprendre leur danse ? Et plus important, qu'allaient-elles encore inventer cette fois-ci ? La réponse ne se fit pas attendre alors qu'une batterie prenait désormais le monopole du son.

BOUM. La musique reprit de plus belle, à l'exact opposée de la sereine mélodie du début. Le spectacle reprenait alors de plus belle, plus dynamique, plus mouvementé.
Mais alors, pourquoi la lumière n'était pas revenu ? Pour voir Eole. Ce fut la rouquin qui ouvrit la danse, commençant à gesticuler. Les marques qu'elles avaient peintes sur ses joues et ses membres se dévoilaient enfin grâce à ses gestes saccadés et énergiques. Rapidement, la coordinatrice explora la salle, animant et faisant vibrer les traces sur son corps. Elle sautait, courait, sans jamais se reposer, alors que sur le devant de la scène, Tora attendait sans avoir bougé. Elle attendait son heure qui ne tarderait pas.
C'est alors que la musique sembla décliner. Elle faiblissait, faiblissait et...

BOUM ! Elle reprit de plus belle et un halo lumineux fit écho à la batterie. Les bras tendus, faisant appel à son énergie électrique, Tora mettait en place la scène. Elle avait finit par abandonner son ruban qui n'aurait fait que la gêner plus dans son numéro acrobatique.
Avec Eole en fond, elle créa plusieurs cerceaux lumineux devant elle, le long de la scène. Ceux-ci s'agrandissaient et rapetissaient en cadence. Ils semblaient trembler, frémissant, et ils éclairaient par endroit la scène sans jamais dévoiler les deux danseuses.
Le pelage de la Pichu rayonnait désormais grâce à l'électricité qui le parcourait, et elle s'élança, comme à l'entraînement. Sous les éclairs des stroboscopes qu'elle avait créée, elle dansait à son tour, à la manière d'Eole derrière elle. Elle sautait de temps à autre dans les cerceaux de la Cage Eclair, s'affichant ainsi plus clairement au public alors que son pelage brillait et semblait se mouvoir de lui même.

Tora ne s'était jamais sentie aussi vivante qu'en ce jour. L'électricité, son élément mère, elle la sentait dans toutes les fibres de son être, elle jouait avec, créant une boîte de nuit à l'intérieur d'un théâtre. Elle qui avait commençait si sage, si douce, la voilà qui se dévergondait avec sa dresseuse, qui s'amusait.
Ses mouvements étaient fluides, mais l'éclairage partiel qu'offrait son attaque les décomposait. Elle apparaissait puis elle disparaissait aussitôt alors qu'elle sentait entre les cerceaux de lumière qui frémissaient et s'évaporaient en quelques étincelles électriques.
Le spectacle gagnait peu à peu en intensité, la musique ne s'essoufflait jamais, de même que le duo sur la scène qui s'agitait en rythme. Tora sentait pourtant peu à peu la tension engourdir ses membres. Elle donnait tout ce qu'elle avait pour rendre l'effet escompté. Les cerceaux lumineux se désagrégeaient et se créaient autour d'elle, leur permettant à elle et à Eole de s'éclater. La fête était éternelle, et les deux amies invitaient le public à les rejoindre dans leur vision du spectacle.
Quelques personnes bougeaient en rythme, appréciant l'oeuvre qu'on leur offrait.

C'est alors que les notes grimpèrent crescendo. Ca montait, la tension montait. L'énergie montait. La passion... Tout atteignait le firmament alors que le clou du spectacle s'approchait ! Tout était hors de contrôle, la danse, les mouvements, Tora n'était plus Tora, Eole n'était plus Eole, elles étaient l'énergie sur la scène, la joie de la danse et du spectacle. Et c'est alors que la note finale retentit. Violente, forte, elle n'était là que pour être saisie, jouée avant de disparaître pour de bon.
Les joues de la Pichu crépitèrent alors. Elle puisa toute l'énergie que son corps était capable de stocker. Son pelage rayonna une dernière fois avant que son attaque ne détonne dans toute la salle. L'onde de choc de son Eclair se propagea au dessus du public, illuminant la scène du Théâtre bleu d'un seul coup. Sans transition, les projecteurs se rallumèrent, comme si l'énergie de la Pichu avait ravivé les batteries du bâtiment. La musique était stoppée déjà depuis son ultime note, et Tora se se trouvait au centre de la piste, les bras écartés. Elle haletait sous la fatigue alors que les applaudissements du public fusaient pour remercier le duo du spectacle. La petite souris se sentit défaillir, mais heureusement, sa dresseuse la prit dans ses bras. Elle avait claqué toutes ses batteries, alors son pelage n'était plus statique, tant mieux pour la rouquine.
Elles saluèrent le public, décoiffées, fatiguées, mais heureuses et fière de ce qu'elles avaient accomplis ce soir là.




©BlackSun


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka Bardh
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Messages : 223
EXP : 1945
Date d'inscription : 23/02/2014

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Sam 13 Déc - 21:17



LE MOUVEMENT DU SOLEIL

" Première manche "



Sur le côté de la scène, Lou observait Miel danser entre les lianes, se laissant aller à sa joie et sa gaieté, mais ce n'était pas terminé. De la même façon qu'une musique a plusieurs mouvements, leur prestation gagnait en intensité.
La Fouinette sautait et jouait dans le paysage alors que les lianes se tendaient et se détendaient sous le poids plume du pokemon. L'Attrape-Rêve imposant, remuait comme animé par la félicité de Miel. Il prenait vie grâce à elle, sous les yeux d'un public surpris et ébahis. Il était temps de passer à la suite et Lou s'assura que Miel pourrait le voir lorsqu'il lui ferait un signe. Pas question de commencer à gesticuler sur le bas de la scène à cause d'une distraction, il fallait être précis. Alors, quand il capta le regard de sa partenaire, il agita ses doigts, toujours à la manière d'un chef d'orchestre pour donner ses prochaines instructions.
Le message reçus, Miel prit de plus en plus de vitesse dans ses cabrioles. Elle prenait aussi de plus en plus de hauteur pour gagner de l'élan. Elle montait, descendait et re-montait, puis elle entama son ultime descente. Du moins, elle tenta de l'entamer car, sous le regard horrifié de Lou, elle dérapa.
Etait-ce à cause de la lumière des projecteurs ? Du trac de sa première prestation en public, ou alors du trop plein de précision que cette action demandait ? Nul ne le savait, surtout pas Lou, et en réalité, il ne se posa pas la question car il s'élança pour la rattraper.
« Tout cela est prévu, c'est le numéro qui le demande. » Transmit-il au public du mieux qu'il put alors qu'il tendait le bras.
Gagné, il venait de rattraper sa partenaire au creux de sa main. Il sentait que son petit cœur battait, elle avait eu peur, mais le spectacle devait continuer. Le devait-il ? Si Lou avait jugé Miel incapable de continuer, il aurait tiré sa révérence une bonne fois pour toute, mais le regard qu'ils échangèrent rapidement lui signala qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. Elle avait trébuché, une fois pas deux, ils ne pouvaient pas abandonner si facilement. Alors d'un discret geste de la tête, Lou indiqua à la Fouinette de courir sur son épaule pour atteindre son autre bras qu'il venait de tendre. S'en servant comme une contre balance, et grâce au léger poids du pokemon, il put la lancer à nouveau dans les airs avec plus de force.
Tout ceci était prévu, le public qui avait retenu sa respiration en était convaincu maintenant car les partenaires enchaînaient comme si de rien était. Une fois dans les airs, Miel s'accrocha à l'une des lianes. Elle garda son élan pour se propulser encore un peu plus haut, puis une fois qu'elle fut certaine de sa trajectoire, elle se roula en boule. Son corps se durcit, exécutant l'attaque Boul'armure. Un nouveau numéro de voltige prenait place sur la scène alors que la Fouinette roulante dégringolait de lianes en lianes. C'est à cet instant que la mélodie à la flûte de pan atteignait peu à peu son apogée, alors que Miel roulait toujours, qu'elle brisa rapidement sa formation en entendant un sifflement de son dresseur.
Il ne lui fallut pas un signe de plus pour comprendre l'ordre. Ses petites pattes s'illuminèrent alors qu'elle enchaînait de la Boul'Armure à l'attaque Griffe.
Elle commença à s'acharner sur le décor, coupant et déchirant liane par liane, détruisant l'Attrape-Rêve qu'elle avait elle crée elle même. Car après tout, malgré toute la belle illusion que pouvait procurer le monde des songes, il ne fallait pas pour autant négliger la réalité, n'est ce pas ?
Ainsi, alors que Miel achevait de découper le payasage, nettoyant le plafond de la scène de toute verdure, le plancher du Théâtre, lui, se recouvrait peu à peu de débris vert, de fleurs et de feuilles, les vestiges d'un rêve passé et achevé... Il n'y avait plus de figues aériennes, plus de danses ni de jeux, juste Miel, qui se tenait suspendue par la queue à l'ultime liane au plafond. Le dernier lien entre songe et réalité, Miel allait-elle réellement le couper ? Ou bien le laisser là, n'abandonnant pas réellement la naïveté d'un monde parfait. La réponse fut alors donnée, tranchante. La Fouinette venait de couper en deux ce lien, d'une précision effarante, se laissant tomber à nouveau. Rien à craindre cette fois-ci, Lou était déjà sous elle pour la réceptionner, tenant dans ses mains, une des fleurs qui étaient tombées un peu plus tôt.
Le rêve avait été détruit, certes, mais cela ne voulait pas dire que la réalité était son antithèse, juste une évolution, un pas de plus vers l'avenir. Il était toujours possible de transformer la réalité en rêve, mais avant cela, il fallait sortir de la douce illusion, non ?
Sur cette conclusion, Lou donna la fleur à Miel, tentant de l'attacher entre ses poils, à côté de ses oreilles. Puis, il la leva au dessus de sa tête, s'inclinant légèrement pour saluer le public. Une petite courbette plus tard, ils quittaient la scène sous les applaudissements, le cœur battant mais heureux d'être allé jusqu'au bout.



Codage par Phantasmagoria


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miel Fouinette
Petit animal
Petit animal
avatar

Messages : 57
EXP : 330
Date d'inscription : 02/04/2014
Quelle est ton île? : Alisse
LVL : 11

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Dim 14 Déc - 12:24










C'était toujours avec entrain et que la Fouinette valsait sur les lianes, se démêlant les pattes avec justesses et finesses, faisant flotter sa queue sur chaque petits fils tendus qu'elle escaladait. Elle faisait danser son regard entre le public et la scène, entre les directions qu'elle prenait et celles qu'elles quittaient. Toutes les 30 secondes, elle posait aussi son regard sur son partenaire. Et là, c'était l'instant à saisir. Le moment. Elle le regarda, là en bas. Louka. Elle capta dans ses yeux l'intention, l'idée, le moment. Oui c'était ça! Le signal! Alors la Fouinette dansait à nouveau sur les files, funambules rapide, acrobate pressé, elle laissait deviner au spectateur que la prestation allait prendre son dernier tournant.

Et quel tournant, alors que son âme semblait portée par la cadence, son corps ne suivait plus. La vitesse dans laquelle la Fouinette s'était embarqué l'avait dupé, elle n'avait pas réussit à la jauger. La liane finale, la plus haute, la convoitée... Elle n'avait pas réussit à la saisir, à la prendre entre ses petites pattes. Non. Elle se sentait d'un coup terrorisée, c'est au ralenti qu'elle percevait sa patte qui échouait, a quelques centimètres de son ultime perchoir. Et là, elle tombait dans le vide, dans l'incapacité de se rattraper à aucune des autres fils constructeur de l'attrape rêve.

Perdue dans le vide, la chute libre. Les " OOOH " du public, qui étaient choqués et effrayés. Le sol qui se rapprochait dangereusement de sa tête: elle le sentait, elle arrivait à percevoir cette gravité qui se préparait à la recevoir. Si peur, Miel avait si peur.

Mais alors que ses yeux étaient si fort fermés, elle sentit tout son corps se faire rattraper. Elle ne semblait plus être en danger, ni craindre l'appel du sol. D'abord un œil, puis deux, elle les ouvrit. Puis son regard tomba directement sur Louka. Louka. Elle le regarda si fort qu'elle en oublia le reste. Elle s'était senti protégée pour la première fois de sa vie. Elle remercia son dresseur d'un immense échange de pensée, elle était en équilibre entre la peur et l'apaisement. Aujourd'hui, le jour du concours, elle nouait ce lien si précieux de la confiance d'un pokémon à son dresseur.

Mais le regard que Louka lui adressa dans une discrète rapidité lui fit comprendre qu'il fallait faire face. Oui, Miel devait agir, elle jeta alors un regard au public avant de capter le signe du coordinateur. Il n'y avait pas de temps à perdre, et la Fouinette fit de son mieux pour transformer sa peur en courage. Un courage exemplaire et a toute épreuve. Oui! C'était le final, il ne fallait pas laisser les spectateurs sur leur faim. Alors elle glissa sur les bras de Louka, et tenta de s'alléger pour être propulsé dans les airs comme une plume.

Et alors qu'elle prenait son envol, la salle qui avait retenu son souffle depuis la chute semblait se détendre. Certains riait même joyeusement et d'autres applaudissait. Miel fut rassurée dans son élan: ils avaient réussis à s'en sortir, et retomber sur leurs pattes. Alors souriante et apaisée, elle s’exécuta pour la suite du numéro. Se recroquevillant sur elle même, filant dans les airs comme une balle vivante, elle brillait presque sous la lumière des projecteurs comme si sa peau virait aux couleurs du métal. Elle franchissait les lianes en roulant, elle filait sur les fils comme de l'eau sur le bambou. Elle dégringolait avec agilité et faisait vibrer la construction entière de l'attrape rêve, qui s'accordait presque avec les notes de la flûte de pan.

Puis là. Il fallait enchaîné avec rapidité et subtilité, le final. Le grand final. La déchirure, la cassure, mais à la fois l'ouverture à la pensée. Une fois centrée et illuminée elle se déroula avec lenteur pour laisser ses griffes visibles au public. Elle préparait son attaques et baignait ses pattes dans les rayons de lumières pour qu'on puisse y voir l’aiguisage et la brillance de ses griffes. Une fois la transition faite, elle laissa a peine le temps au public d’anticiper la suite qu'elle se jeta à corps perdu sur les lianes. Elle grimpait, griffait, déchiré, détruisait, déchiquetait chaque petits bouts de son attaque nœuds herbes qui restait dans le paysages. Tout volait en éclat dans la salle, des fleurs, des bout de lianes petites et grandes. Telles des confettis naturelles, les vestiges envahissait le champ de vision, l'attaque que Miel exécutait était d'une rapidité incroyable. Quant elle eut tout détruit, elle se faufila sur la dernières tendue. Elle était centrale et la Fouinette s'y accrocha par la queue, la tête en bas. Elle attendait que chaque miettes de verdure ait finit de se reposer au sol pour que le final soit centré sur elle et ce qu'elle allait faire de ce dernier pont entre la réalité et le rêve. Celle qui avait bercé le public dans un doux rêve depuis le début allait être la cause du retour à la réalité. Etre guidé pour ensuite être ramené de force a la réalité.

Et Miel allait faire plonger tout le monde dans cette cassure. Elle fissura brutalement la dernière des lianes. Le derniers pont. Elle le brisa.

Et se laissa alors retomber tranquillement, la chute n'était guère effrayante cette fois car elle retomba sagement dans les bras de son ami. Lui lançant un regard de complicité. Une fleur dans les poils, elle finit par revenir à la réalité elle aussi, en percevant les applaudissement. Elle était fière. Saluant avec son ami, elle se laissa penser qu'un spectacle est une ouverture à bien plus de chose qu'elle le pensait. Rêve et réalité, dans sa belle dualité.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieven O'Farrell
Dans le monde du spectacle
Dans le monde du spectacle
avatar

Masculin
Messages : 286
EXP : 1835
Date d'inscription : 19/02/2014
Quelle est ton île? : Alisse
LVL : Paillettes

Notes
Relations:
Sac à dos:

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Jeu 18 Déc - 14:59



Le mouvement du Soleil
Première Manche
L'appréhension du final était vite partie chez le duo : le serveur était trop occupé à enjamber le mobilier avec un Dedenne concentré à esquiver ses mains ou se servir des bras du blondinet pour passer à un autre meuble en rajoutant quelques roulades. Ils essayaient de faire passer un humour simple, limite grotesque, mais qui pourrait enchanter le plus grand nombre de spectateurs. La seule magie qu'ils gardaient, celle d'une trace de sérieux, c'était les percussions aux allures militaires qui rythmaient leurs pas.

Allaient-ils trop vite ? Sûrement. Les deux compagnons n'allaient pas pouvoir échanger plus longtemps ! Ils devaient avant faire un dernier tour du décor où Lieven, haletant, s'approcha du public et comme pour accentuer une atmosphère de confidence, les percussions cessèrent le temps que le blond ôte son tablier devant eux pour leur présenter son arme face au rongeur : deux pistolets à eaux ! Oh il voyait l'inquiétude de certains petits élèves qui avaient bien apprit leurs leçons, l'eau et l’électricité ne faisaient pas bon ménage et il allait en jouer. La musique de la chasse reprit dès que le coordinateur virevolta pour faire face à son partenaire qui déglutit par le biais d'un bruitage tout droit sortit d'un cartoon.

Le bazar monstre qu'étant à présent la scène se vit asperger d'eau par un serveur au sol en position Rambo devant le tableau qu'ils avaient.. Gribouillé disons. Maj quant à lui continuait de jongler entre les meubles, esquivant les jets d'eau du mieux que possible. Le gros dormeur qu'il était commençait à avoir besoin de sa sieste ! Si bien qu'il ne tenu pas le rythme et glissa sur un des guéridons renversés de la façon la moins gracieuse qu'il pouvait. Heureusement le choc contre le sol fut atténué par une flaque d'eau qui s'était formé et le Dedenne en profita pour jouer la mort d'une façon bien exagérée pour que public et coordinateur ne s'inquiètent pas, mais que le dernier accélère la fin.

Cette fois-ci les trompettes sonnèrent de façon solennelle : le serveur laissa ses armes d'infortune à terre et s'avança lentement et tout droit vers le corps du petit rongeur qui lança sa vengeance dès que son dresseur fut un distance raisonnable. L'Éclair que Maj lança commença de façon douce pour faire crépiter le sol, les meubles mouillés, puis de plus en plus fort pour illuminer la scène et faire reculer le blond comme si ce dernier tentait la fuite ! Or il chuta à cause d'une flaque d'eau, mais de façon prémédité, se faisant ainsi sauter dessus par le rongeur qui le ficela en arrachant avec ses dents les ficelles du tablier pour nouer ses mains ensembles et ses pieds aussi à la façon d'un animal chassé. Tel est pris qui croyait prendre ! Voilà la morale que ce dernier tableau devait souffler, tandis que Maj salua avec de grandes courbettes le public avec son coordinateur derrière qui tentait tant bien que mal de faire des signes de mains en guise de salut.



❝ Wanna pull my strings ?

YouUs
TC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbitre

avatar

Messages : 50
EXP : 260
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   Jeu 18 Déc - 17:44


Résultats du DERNIER TOUR •



------------------------------------
Eole Mo & Tora
• Cage Eclair •
♥♥ + 2 sg-froid !

&
• Eclair •
♥♥♥♥ + 2 sg-froid !

Total : 14 Points
------------------------------------
Louka & Miel
• Boul'Armure •
♥♥
&
• Griffe •
♥♥♥♥

Total : 12 Points
------------------------------------
Lieven & Maj
• ?? •
??
&
• Eclair •
♥♥♥♥ + 2 sg-froid !

Total : 11 + ?? Points
------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Concours n°2 ] Le mouvement du Soleil- Première Manche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The world around Aiste :: Île Saule :: Icéa :: Théâtre Bleu-
Sauter vers: